Mode : Affaires à suivre, les créateurs de demain.
Objets du désir

Mode : Affaires à suivre, les créateurs de demain.


La mode française se dépoussière et se réveille enfin ! Tous les regards se tournent de nouveau sur Paris pour repérer les talents de demain. Dans les pas de Jacquemus, Pigalle et Vêtements, marques déjà confirmées bien que relativement récentes, d’autres labels très prometteurs creusent leur nid avec talent et caractère. Leurs créateurs étant issus de la même génération (moyenne d’âge : 30 ans), il est possible de tirer des parallèles entre leurs inspirations et messages respectifs. Les influences sont donc résolument 90 : apologie de toutes les sub-cultures, sens de la récupération, esprit contestataire, musique techno…

Retour sur les défilés automne-hiver 2016 de trois jeunes maisons à suivre de très près.

(Photos : Rainer Torrado pour TÊTU).

 

Études

Établi en 2012, Études est un collectif qui crée un prêt-à-porter masculin contemporain composé de basiques intemporels et impeccables (le fameux vestiaire). Un soin est donc particulièrement apporté aux formes et matières ; les imprimés et logos imaginés in-house ponctuent et rythment les collections de cette marque qui a fait du bleu Klein son emblème.
L’hiver 2016 aura un goût de retour de rave, à l’image des grands manteaux d’inspiration militaires (parkas et bombers) parfois sanglés et portés sur d’amples pulls destroy. La palette est sans équivoque : kaki, orange, bleu de travail. Le très chic et réussi motif néo-camouflage (traité en matière tissée) apporte modernité et élève cette collection radicalement urbaine.

Boutique Études Studio : 14 rue Debelleyme (Paris 3e) & Boutique en ligne : études-studio.com

01-23 Etudes FW16_0918©Rainer_Torrado

01-23 Etudes FW16_0941©Rainer_Torrado

 

Icosae

La marque Icosae a été fondée en 2013 par les frères Valentin et Florentin Glemarec et Anthony Hor. Le trio s’est notamment fait remarqué grâce à leurs modèles construit/déconstruit, aux proportions nouvelles du type manteau à quatre manches, au demeurant idéalement coupés. #GénérationTchernobyl
Les codes de ce nouveau-né de la mode semblent s’établir avec de plus en plus de précision et de conviction saison après saison. On peut parler de tailoring grunge : un dandy qui aurait posé ses valises entre Anvers et Berlin.

Pour l’hiver prochain, on retient les pièces en denim brut : manteau en patchwork coupé et rebrodé de fines chaînes, pantalon taille haute à plis, blouson bi-matières et pantalon décoré de boutons « clous ».

Plus d’infos : icosaeofficial.com

0739©Rainer_Torrado

0709©Rainer_Torrado

0646©Rainer_Torrado

 

Y/PROJECT

Depuis 2013, Glenn Martens est aux commandes de ce label parisien de prêt-à-porter féminin et masculin lancé en 2010. Reconnu pour son sens développé du détail et une sensibilité pour le travail artisanal, Y/PROJECT propose des silhouettes singulières et brutes, qui trouvent néanmoins une résonance dans la rue et au quotidien . L’expérimentation et l’émotion sont au coeur du travail du designer belge, caractérisé par des coupes franches et architecturales, sans jamais être au détriment du confort.
La collection hiver 2016 ne déroge pas à la règle puisqu’on retrouve des éléments d’inspiration industrielle (boutons pression et sangles, là encore), voire médiévale (jambières). Ceux-ci sont associés aux « classiques » du label que sont les pulls et pantalons en jean délavé et effiloché, teddys multi-zip, trench et autres sweats à capuche.

Plus d’infos : yproject.fr

01-20 Y-Project FW16_9179©Rainer_Torrado 01-20 Y-Project FW16_9150©Rainer_Torrado 01-20 Y-Project FW16_9063©Rainer_Torrado

ads