Sondage : ce que les gays pensent des
Actualité

Sondage : ce que les gays pensent des "relations ouvertes"


L’étude menée par FS Magazine, auprès de 1006 hommes se déclarant homosexuels, visait à mieux connaître les attitudes de cette communauté par rapport aux relations monogames.

Près de la moitié des hommes gays en Angleterre, qui ont répondu à ce sondage, disent avoir vécu une relation ouverte ou non-monogame. 41% ont déclaré vivre actuellement, ou avoir vécu, une relation ouverte. Les trois quarts des sondés trouvant cela « génial ».

Charley, londonien de 28 ans, déclare avoir couché avec plus de 100 garçons en plus de son partenaire, durant les 5 années de leur relation ouverte.

« Une semaine après notre relation, nous nous sommes mis d’accord pour faire un plan à 3. J’ai eu une relation sexuelle avec quelqu’un d’autre quatre mois après, et par la suite, j’ai découvert que mon partenaire aussi. Nous nous sommes donc décidés à avoir des relations sexuelles avec d’autres personnes ».

75% de ces hommes ayant vécu dans une relation ouverte ont admis avoir instauré des règles. 21% les ont enfreintes au moins une fois (non-utilisation des préservatifs, sexe avec des amis…). 55% déclarent avoir contracté une IST au cours de leur relation ouverte ; et 71% pensent l’avoir attrapée à travers un partenaire occasionnel.

Les règles édictées entre partenaires varient d’un couple à l’autre. Nige, 47 ans juge qu’il « faut être honnête l’un avec l’autre ». Paul, 42 ans pense surtout qu’il « ne faut pas baiser avec ses amis ». Pour John, les choses sont très claires, il faut « toujours se protéger, ne pas le faire plus d’une fois avec un gars, jamais à la maison, pas de mensonges, pas de drogues. »

Cette même étude a montré que 53% des hommes célibataires préfèrent le rester plutôt que d’être dans une relation ouverte. 33% pensent qu’une relation ouverte n’est pas une « vraie relation ».

Enfin, 29% des hommes célibataires interrogés pensent que les relations finissent par « s’ouvrir » parce que les homosexuels ne sont pas capables d’être monogames.

A LIRE AUSSI

Témoignage : Faire « couple ouvert » a sauvé notre relation

Courrier du coeur : « Mon mec veut aller voir ailleurs… Que faire ? »

  • QFournier

    « Enfin, 29% des hommes célibataires interrogés pensent que les relations finissent par « s’ouvrir » parce que les homosexuels ne sont pas capables d’être monogames. »
    Et cette opinion n´engage qu´eux.

  • Romain SACCO

    Je me retrouve finalement quelque par dans cette étude: « Cette même étude a montré que 53% des hommes célibataires préfèrent le rester plutôt que d’être dans une relation ouverte. ». Pas facile d’être monogame quand on est homosexuel.

  • EricBubu

    « parce que les homosexuels ne sont pas capables d’être monogames. »
    Parce que la nature n’est pas (ou très rarement) monogame….
    Parlez-en aux hétéros, dont la grande majorité, bien que mariée, ne se gênent nullement pour avoir des relations extra-conjugales, mais sans l’honnêteté de l’avouer. Au moins, mes hompos sont un peu moins hypocrites que les autres, ou moins coincés dans des obligations et conventions sociales.

  • Laurent Titeca Potisk

    Je pense aussi que fidélité ne rime pas trop avec gay…

  • Golbi Calimoucho

    je suis en relation monogame et j’emmerde cette étude avec amour <3

ads