Ce qu'il faut retenir de la 88ème cérémonie des Oscars
Actualité

Ce qu'il faut retenir de la 88ème cérémonie des Oscars


Leonardo DiCaprio, The Danish Girl, Sam Smith et Lady Gaga. Voici notre sélection de ce qu’il fallait retenir de la 88ème cérémonie des Oscars 2016.

Leonardo DiCaprio a enfin été oscarisé vingt-deux ans après sa première nomination. Il a reçu hier soir l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans The Revenant d’Alejandro González Iñárritu. Cette victoire vient clore ce que certains qualifiaient de malédiction voire de « Leo-bashing ». Il faut dire qu’avec cinq précédentes nominations et de nombreuses occasions de se voir décerner la précieuse statuette, il y avait de quoi se poser la question. Dans un discours unanimement salué, il a remercié son partenaire dans le film, Tom Hardy, et a lancé un appel pour sauver la planète du réchauffement climatique. Bravo !

The Danish Girl a également été récompensé lors de la cérémonie. Alicia Vikander, jeune actrice suédoise, s’est vue décerner l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle. Dans le film de Tom Hooper, elle joue le rôle de la femme de la transgenre Lili Elbe, interprétée par Eddie Redmayne. D’ailleurs, ce dernier avait reçu l’Oscar du meilleur acteur l’année dernière pour son rôle dans Une merveilleuse histoire du temps.

Sam Smith a, quant à lui, reçu l’Oscar de la meilleure chanson originale pour Writing’s On The Wall tiré du dernier James Bond, Spectre. Pensant être le premier gay nominé aux Oscars, il a souhaité dédier sa récompense à la communauté LGBT tout entière et de déclarer : « Je suis ici en tant que gay et fier de l’être, et j’espère que nous pourrons tous être égaux un jour ». Un discours qui a dû particulièrement toucher Anohni, première chanteuse transgenre à être nominée mais qui a boycotté la cérémonie, se sentant « dégradée » de ne pas avoir été invitée à chanter.

Enfin, Lady Gaga a interprété sa chanson Til It Happens To You, dédiée aux victimes d’abus sexuels. Le titre avait été nominé dans la catégorie meilleure chanson originale. L’artiste a reçu une standing-ovation au Théâtre Dolby. Certains, comme Kate Wintsley, en avait même les larmes aux yeux. Il faut dire que le final, où des dizaines de femmes victimes d’agressions sexuelles rejoignent Lady Gaga sur scène, était particulèrement bouleversant. Lady Gaga en a également profité pour rappeler son soutien à la chateuse Kesha qui vient de perdre son procès contre son producteur pour abus sexuels entre autres.

ads