Taïwan : le coming-out de la publicité McDonald's agite la toile
Actualité

Taïwan : le coming-out de la publicité McDonald's agite la toile


A Taïwan, une publicité McDonald’s rencontre le soutien des internautes mais attire la foudre des associations religieuses. La raison ? Elle met en scène un jeune homme révélant son homosexualité à son père dans un McCafé.

Face à face, un père et son fils s’évitent du regard dans un McCafé taïwanais ; ce dernier vient d’écrire « j’aime les garçons » sur son gobelet. D’abord silencieux, son père fait les cent pas avant de venir se rassoir et d’attraper un stylo pour ajouter « Je l’accepte » aux propos de son fils. Les larmes aux yeux et le sourire aux lèvres, les deux hommes réconciliés boivent une gorgée avant l’affichage du slogan McCafé : « Des conversations plus chaleureuses ».

Vues plus de 2 millions de fois sur Facebook et dépassant les 800 000 vues sur YouTube, la publicité reçoit depuis vendredi 5 mars un accueil chaleureux des internautes, qui sont plus de 4 000 à la liker sur le site de partage vidéo, contre une centaine d’avis négatifs. Les défenseurs saluent notamment l’avancée taïwanaise concernant les droits LGBT et l’ouverture de la compagnie.

Mais si la vidéo est plébiscitée sur la toile, elle rencontre néanmoins les critiques d’un groupe religieux taïwanais. L’Alliance des groupes religieux taïwanais pour la protection de la famille brandit la pancarte de la propagande homosexuelle, et appelle le territoire insulaire au boycott de McDonald’s, sous couvert de protection de la jeunesse.

Un scénario déjà vu en France en 2010

Une accusation prise à contre-pied par la direction du groupe McDonald’s qui défend promouvoir le dialogue et le consensus, tandis que l’agence de communication ayant produit la publicité y décèle une ode aux relations familiales, déjà proposée par une campagne française.

En effet, en 2010, McDonald’s France diffusait une publicité où un jeune homme gay suggère son attirance pour les garçons à son père ; un jeu de non-dits et de sous-entendus ponctué du fameux « Venez comme vous êtes ». Devenue virale, la vidéo avait été très largement parodié par les internautes, tantôt pour dénoncer ou alimenter l’homophobie.

Bien plus explicite, la publicité Taïwanaise s’impose comme une première du genre dans une région pionnière concernant les droits LGBT. Après avoir élu une présidente favorable à l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe, le pays enregistre désormais les partenariats homosexuels dans certaines villes, et s’impose sur la scène internationale pour la Taïwan Pride.

  • Nihouarn jean marc

    L’homme qu’il regarde en face, son père est son modèle masculin dans son inconscient avec qui il désire faire l’amour,complexe d’oedipe inversé,d’habitude c’est maman.

    • ViNcEnT©

      De la vraie bonne psychologie de comptoir, reprends plutôt une bière.

      • Nihouarn jean marc

        la problématique c’est que j’ai déjà bu la bière,c’est pourquoi je fais de la psychologie au comptoir,et c’est exactement ce qui se passe dans les circuits méningés,comptoir ou pas

        • Eliot Partaud

          Alors buvons encore et inversons Œdipe tous ensemble.

  • Pingback: Une demande en mariage gay dans une pub de la Lloyds Bank()

ads