Entretien avec Cyrille Hardouin qui expose
Sorties

Entretien avec Cyrille Hardouin qui expose "Alphatoyz" au Pavillon du Lac


Cyrille Hardouin, photographe, expose « Alphatoyz » au Pavillon du Lac du Parc des Buttes Chaumonts à partir du 25 mars.

Cyrille Hardouin, 47 ans, a travaillé de nombreuses années comme infographiste. En 2011, il décide de quitter l’agence de pub dans laquelle il travaille pour suivre une formation en photographie. Avec humour, second degré et légèreté il met en scène des jouets emblématiques autour du fantasme, de la religion et de la bêtise humaine. Nous l’avons rencontré dans le cadre de son exposition « Alphatoyz » qui débute le 25 mars pour un mois au Pavillon du Lac.

La grande sucette © Cyrille Hardouin
La grande sucette © Cyrille Hardouin
L'Immaculé cocu © Cyrille Hardouin
L’Immaculé cocu © Cyrille Hardouin
Homo Consommus © Cyrille Hardouin
Homo Consommus © Cyrille Hardouin

TÊTU : Comment vous est venu l’idée de mettre en scène des jouets emblématiques ? 

Instantanément ! En 2012, lors de mon CAP de photographe je devais rendre un travail qui devait mettre en avant un fait divers qui avait eu lieu quelques semaines auparavant. Je suis donc allé à la recherche de jouets dans des vides greniers, j’ai ensuite eu l’idée d’emprunter les barbies de la fille d’un couple d’amis.

TÊTU : Pouvez-vous nous en dire davantage sur les termes «mâle alpha» et «femelle alpha» ?

Les termes de mâles et femelles « alpha » sont plus souvent adaptés à la zoologie, qu’aux humains,mais c’est une vision toute « Darwinienne » que j’assume là. Je dirais qu’ils sont les dominants dans leur communauté, ils y occupent une position de leadership. Ils sont attirants physiquement et charismatiques. La société nous les impose subrepticement comme modèles avec leur pseudo perfection, faisant fi de la complexité et de la profondeur humaine. Dans le cas de mes Alphatoyz, Barbie et Action Joe (ou Action Man) sont les parfaites caricatures « Alpha » tout à la fois adorés, fantasmés et détestés, pour ce qu’ils imposent de pression sociale.

TÊTU : Vos photos, dont la mise en scène contient des armes, ne seront visibles que lors du vernissage. Est-ce lié aux récents attentats de Paris et Bruxelles ?

Avec Patricia Laloum, propriétaire du Pavillon du Lac, nous avons fait le choix d’exposer les photos jugées « osées » seulement lors du vernissage. Patricia qui est bienveillante avec ses clients souhaitait ne pas les heurter. Les événements que nous venons de vivre viennent simplement renforcer notre décision.

TÊTU : Vous nous avez précisé être « flatté » de voir vos photos publiées sur notre site, quelle est votre lien avec la communauté LGBT ?

Je suis hétérosexuel, ce qui ne m’a jamais empêché de lire TÊTU. Je ressens encore de la colère lorsque je repense aux débats du mariage pour tous. Notre orientation sexuelle ne doit pas nous définir, nous sommes bien plus que cela. En mettant en scène ces jouets emblématiques je voulais mettre en avant la bêtise humaine qui n’a aucun lien avec notre orientation sexuelle.

Pour en savoir plus :
http://www.cyrillehardouin.fr
http://www.lepavillondulac.fr

affiche.expo.alphatoyz.jpg

ads