Sidaction 2016 : les jeunes en priorité
Actualité

Sidaction 2016 : les jeunes en priorité


Frappé par le manque d’information sur le VIH chez les 15-24 ans, Sidaction recentre son action en direction de la jeunesse, comme nous l’a expliqué Florence Thune, directrice des « Programmes France Sidaction ».

D’après un récent sondage réalisé par l’Ifop pour Sidaction, les jeunes sont de moins en moins vigilants par rapport au VIH, alors même que la France déplore une hausse des infections sexuellement transmissibles chez les 15-24 ans. D’après l’Ifop, 24% des jeunes déclarent ne pas avoir peur du sida, soit 7 points de plus qu’en 2014. Un relâchement qui s’accompagne d’une baisse du niveau d’information concernant la prévention, la transmission, et les traitements du virus : 82% des jeunes s’estiment bien informés sur le VIH alors qu’ils étaient 89% en 2014, 22% croient qu’il existe un traitement permettant de guérir du VIH, et presque autant (20%) pensent que l’on peut attraper le VIH par un simple baiser. Une dégradation déjà observée depuis quelques années par Sidaction mais qui va en s’aggravant.

Une campagne à destination des jeunes

D’après Florence Thune, la directrice des programmes de Sidaction en France, ces chiffres sont dus à la baisse générale de l’information sur le VIH émise par les médias et le ministère de la Santé depuis une vingtaine d’années, mais aussi à un changement générationnel. En effet, par rapport aux années 1980 et 1990, le VIH entraine moins de décès, et l’espace public accueille moins de témoignage de personnes atteintes. Le virus tend alors à devenir invisible pour les jeunes qui pensent que le risque est moindre, et qui ont donc moins tendance à se protéger.

VIH jeunes

Pour y remédier, Sidaction souhaite renforcer ses actions, notamment vis-à-vis des jeunes gays – plus fortement touchés – en ciblant et en adaptant les messages de prévention. En 2016, l’association va également venir en aide à 17 associations au niveau national, dont des sites de rencontre. Florence Thune nous explique que Sidaction souhaite aussi sensibiliser les plus jeunes en investissant les réseaux de communication. Pour le lancement du concours de vidéo « VIH Pocket Films » organisé tous les deux ans par l’association, Sidaction s’est ainsi entouré du youtuber Jimmy FaitL’Con, dont le clip ci-dessous a été visionné plus d’1,5 millions de fois sur YouTube, ce qui a encouragé deux fois plus de jeunes à soumettre leur propre vidéo au concours.

Pour reparler du VIH auprès des jeunes, Sidaction veut également renforcer ses actions de prévention et de sensibilisation du VIH et des autres IST. Il s’agirait à l’avenir de bousculer l’habituel duo sexualité-VIH au profit de la sexualité et du plaisir, afin de reparler de santé sexuelle en général.

Sidaction 2016 : 150 animations dans toute la France

Comme à son habitude, la campagne médiatique du Sidaction, qui débute aujourd’hui et s’achève le 3 avril, donnera lieu à nombre de reportages et d’émissions cette fois-ci placés sous le signe de la jeunesse. Sur le terrain, c’est également 150 animations qui sont prévues dans toute la France.

L’année dernière, Sidaction 2015 avait permis de récolter 3,6 millions d’euros, soit un quart des dons récoltés par l’association sur l’année.

Pour faire un don, appelez le 110 (jusqu’au 15 avril) ou rendez-vous sur https://don.sidaction.org/.

Crédit photo couverture Vincent Isoré
  • lukas

    Pour info Les résultats de la phase 2a des essais de la société BIOSANTECH qui développe un projet de vaccin thérapeutique et qui ont agité le web ces derniers jours sont enfin disponibles sur le site de la revue RETROVIROLOGY…
    Les résultats semblent être suffisamment intéressants pour que la phase 2b des essais soit décidée…A suivre

ads