Stonewall Inn : un symbole de la lutte pour les droits LGBT
Actualité

Stonewall Inn : un symbole de la lutte pour les droits LGBT


Aux Etats-Unis, le bar Stonewall Inn et ses alentours pourraient constituer le premier monument officiel de la lutte pour les droits LGBT.

Nous sommes dans la nuit du 27 au 28 juin 1969. Alors que l’ambiance au bar Stonewall Inn de Christopher Street à New York bat son plein, la police franchit ses portes pour faire une rafle. Habituellement fréquenté par les homosexuels de la ville, le bar subi fréquemment des descentes de police, mais cette fois-ci les choses tournent autrement. Les clients du bar s’opposent aux forces de l’ordre jusqu’au lendemain matin, et commencent à crier « Gay Power » dans les rues de New York. Cet évènement débouche sur plusieurs jours d’émeutes à Greenwich Village, retenus comme l’acte de naissance du mouvement homosexuel américain. En effet, l’année suivante, le 28 juillet 1970, la ville de New York autorise 2 000 manifestants à défiler pour la Christopher Street Liberation Day Parade, célébré chaque année par les Gay Pride du monde entier.

C’est pour rendre hommage à cet évènement fondateur de l’histoire LGBT que plusieurs législateurs américains ont demandé au président Barack Obama de protéger le site en vertu d’une loi de 1906, The Antiquities Act. Parmi eux, le sénateur démocrate Kirsten Gillibrand et le représentant des États-Unis Jerrold Nadler, qui rappelle que :

Nous devons nous assurer de ne jamais oublier l’héritage de Stonewall, l’histoire des discriminations contre la communauté LGBT, ou encore les personnes passionnées qui se sont battues pour la surmonter.

Le mouvement des droits civiques LGBT lancé à Stonewall est tissé dans l’histoire américaine, et il faut refléter cette réalité.

Les médias américains confirment

Aux États-Unis, plus de 400 sites sont ainsi préservés pour leur importance historique ou naturelle, et sont alors gérés par le National Park Service. Or, d’après ABC et The Washington Post, Barack Obama est sur le point d’approuver la proposition faisant du Stonewall Inn et de ses environs le premier emplacement préservé pour son rôle dans la lutte pour les droits des homosexuels.

Cette initiative bénéficie d’un soutien considérable au sein de l’administration américaine à l’heure où les représentants politiques de plusieurs États s’acharnent à dépouiller les lesbiennes, les gais, les bis et les trans de leurs protections juridiques.

Plusieurs étapes sont néanmoins nécessaires avant la désignation officielle par le président des États-Unis. La première est une réunion publique qui se tiendra à Manhattan lundi 9 mai en présence du secrétaire de l’Intérieur, du directeur du National Park Service et d’autres fonctionnaires pour discuter de cette proposition.

ads