Mater du porno rendrait plus religieux
Sexo/Psycho

Mater du porno rendrait plus religieux


Telle est la drôle de causalité suggérée par une étude publiée dans le Journal of Sex Research aux États-Unis. Apparemment, tout serait question de culpabilité…

On vous rassure, ce rapport de cause à effet n’a rien à voir avec le fait de se mettre à genoux. Il s’agit au contraire d’une étude sérieuse menée récemment par Samuel L. Perry, professeur de sociologie à l’Université de l’Oklahoma.

Ce dernier a utilisé les données des Portraits of American Life Study (PALS), en sélectionnant la fréquence à laquelle des milliers d’Américains ont visionné des vidéos pornos, prié ou assisté à des offices religieux entre 2006 et 2012.

En croisant ces données, ce professeur est arrivé à une conclusion surprenante : les individus qui matent du porno seraient devenus moins religieux au fil du temps, en revanche, ceux qui en regardent à haute dose – plus d’une fois par semaine – seraient devenus plus religieux au fil des années.

Les femmes ne seraient d’ailleurs pas épargnées par ce phénomène, puisque Samuel L. Perry n’a distingué aucune différence en fonction du sexe ou de l’âge des individus étudiés.

Coupables, compulsifs ou routiniers ?

Regarder du porno favoriserait donc notre foi ? Pourtant, visionner des vidéos pornos est contraire à la morale sexuelle de nombreux Américains dévots, ce qui engendre un cas de conscience chez ces individus.

D’après le professeur Samuel L. Perry, la réponse est tout autre, et à voir avec le sentiment de culpabilité engendré par le visionnage de vidéos pour adultes :

Ces gens doivent se dire quelque chose comme « Ok, Dieu, je t’ai peut-être désobéi dans cette dimension de ma vie, mais regarde tous les trucs religieux que je fais au-delà de ça ! ».

Autre explication soulevée par Samuel L. Perry, la consommation de porno et la religiosité relèveraient toutes deux de tendances obsessionnelles :

Certains types de personnalités tendent à être compulsives dans leur participation religieuse, et ces mêmes individus peuvent aussi être compulsifs dans d’autres domaines de leur vie comme l’usage du porno.

Pour d’autre, le porno pourrait aussi être devenu une routine essentielle à leur vie quotidienne, ce qui leur permettrait de rester religieux sans souffrir d’un conflit interne :

Cela ne les rend pas plus coupable et ils le font juste quotidiennement, comme s’habiller ou se brosser les dents. Cela leur permet d’être très religieux tout en consommant de la pornographie à de plus forte fréquence.

Reste à savoir si la relation inverse se confirme elle aussi : être religieux entrainerait-il la consommation de porno ? Une autre étude est à mener !

 

Crédit photo couverture Youtube.

  • Eliot Partaud

    Pourquoi « plus d’une fois par semaine » est-il décrété une haute dose ? C’est quoi alors, la NORME ?

  • Electre

    Si on se base au fait que les rapport en moyennes sont 3 fois par semaine, alors le porno à haute dose ce serait plutôt 4 fois par semaine 😀

  • Champagne Breizh Normandie

    ho my gode…. c’est bien les américains, franchement, je mate du porno et je bouffe du curé, du rabbin et de l’immam …. tous en prennent pour leur grade avec moi, et j’assume le fait de ne pas reconnaitre d’entité superieure imaginaire !!!!

ads