Un sportif olympique fait son coming-out pour combattre l’homophobie

11649 Vues
coming-out sportif water-polo

En Espagne, un joueur olympique de water-polo a fait son coming-out pour briser le tabou de l’homosexualité dans le sport, et apporter de la visibilité à la communauté LGBT.

Víctor Gutiérrez est espagnol, il a 25 ans, et il fait partie de l’équipe de water-polo professionnelle Real Canoe. Dans quelques mois il s’envolera pour Rio de Janeiro afin de défendre les couleurs de son pays lors des jeux Olympiques. Mais avant cela, Víctor Gutiérrez a souhaité sortir du placard et se présenter publiquement comme un « athlète gay ». Une décision courageuse et réfléchie, motivée par l’envie de prouver qu’en tant que sportif il est possible de vivre très positivement son homosexualité.

« J’ai senti la responsabilité de partager ça »

« Je suis sorti du placard auprès de mon entourage. Ma famille sait que je suis gay, mes amis aussi. Et je vis ma sexualité de manière si positive que j’ai senti la responsabilité de partager ça avec les autres » confiait-il ainsi à Shangay, lors d’une interview publiée hier. Le sportif olympique y raconte aussi son coming-out auprès de sa mère lorsqu’il était âgé de 19 ans, à la suite duquel celle-ci lui avait assuré qu’il serait toujours soutenu au sein de sa famille.

coming-out sportif water-polo

Un soutien dont l’athlète a également toujours bénéficié dans sa pratique sportive, puisqu’il assure que son orientation sexuelle n’a jamais été une source de jugement au sein des clubs, car seul le mérite sportif a toujours compté. Le joueur de water-polo admet néanmoins que le sport d’élite reste un « monde macho », mais que ses coéquipiers sont toujours là pour le soutenir lorsqu’il reçoit des commentaires homophobes.

« Les choses seraient plus faciles si les grandes figures du sport faisaient ce pas en avant »

Et c’est bien parce que l’homophobie est toujours « une réalité dans laquelle nous vivons », que Víctor Gutiérrez a tenu à parler publiquement de son homosexualité, espérant de tout cœur que son coming-out servira à « briser le tabou dans le sport et apporter davantage de visibilité ». Un effort dont il se sent responsable en tant que sportif professionnel, et pour lequel il souhaite montrer l’exemple. En effet, selon lui, les mentalités évolueraient mieux si davantage de sportifs gay parlaient publiquement de leur homosexualité :

Les choses seraient plus faciles si les grandes figures du sport faisaient ce pas en avant, en particulier dans les sports plus médiatiques comme le football ou le basket-ball. Parce qu’ils pourraient influencer l’opinion de millions de personnes et changer les choses beaucoup plus rapidement. Mais ils sont encore très peu d’athlètes à avoir rendu public leur homosexualité. (…) Mais de mon expérience, les gens ont changé. En tant que sportif, tout ce que j’ai vécu est absolument positif.

Víctor Gutiérrez poursuit actuellement son entrainement pour les jeux Olympiques de Rio. Là-bas il affrontera entre autres les athlètes français venus défendre le bleu-blanc-rouge, même si après pareil courage, on aurait presque envie de soutenir l’équipe espagnole.


  • waladoox

    Merci et bravo a lui.

  • tirot

    c est une décision qu il regrettera, c est très courageux de sa part, mais il en subira les conséquences, s il obtient de mauvais résultats il sera fera insulter, et de toutes façons les sponsors ne le soutiendront pas car eux aussi sont conservateurs.
    en tous cas je constate qu une fois de plus l Espagne se distingue en matière de tolérance, il faut dire que la bas ils ne subissent pas
    l intolerance que nous connaissons de nos immigres ou d origines immigrees qui sont les premiers responsables des actes homophobes en France, ni des associations homophobes cathos qui nous pourrissent le débat politique

    • JaYz-58

      Non je pense pas que dans le water polo c’est un milieu homophobe, mais c’est au foot qu’il y a le plus d’homophobe…
      Bon courage à lui et sa carrière ^^

  • Pingback: Mister Espagne fait son coming-out et c'est tant mieux !()

  • Pingback: TÊTU | Une brève histoire gay des Jeux olympiques()