La télévision italienne censure la série gay-friendly Murder par « pudeur »

13871 Vues
télévision publique italienne Rai 2 How to Get Away with Murder censure scène gay

La télévision publique italienne a censuré une scène gay de la série How to Get Away with Murder  (ou simplement Murder) provoquant un véritable tollé.

Vendredi soir, la télévision publique italienne diffusait en prime time le premier épisode de la série à succès How to Get Away with Murder – ou simplement Murder dans sa version française – sur la chaîne Rai 2. Produite par Shonda Rhimes (Grey’s Anatomy, Private Practice, Scandal) cette série suit les aventures d’un groupe d’étudiants en droit qui, en travaillant pour une brillante avocate, se retrouvent mêlés à des histoires de meurtres. Parmi eux, le très séduisant Connor joué par Jack Falahee est gay et rencontre beaucoup de succès auprès de la gente masculine ce qui lui vaut plusieurs aventures. Le créateur de la série, Peter Nowalk, a d’ailleurs expliqué qu’il avait volontairement intégré autant de scènes d’amour hétéros et homos.

Pourtant, cette dynamique inclusive ne semble pas plaire à la télévision italienne, puisque Rai 2 a tout bonnement supprimé une des scène entre Connor et Oliver, un autre personnage de la série. Une absence qui est loin d’être passée inaperçue auprès des téléspectateurs, lesquels n’ont pas manqué de dénoncer cet acte de censure. Le hashtag #RaiOmofoba a même fait son apparition sur les réseaux sociaux ; certains voyant dans cette censure la manifestation de l’homophobie de la chaîne.

Les téléspectateurs et l’équipe de la série s’insurgent

Un raz-de-marée qui a même résonné outre-Atlantique puisque plusieurs membres de la série ont également commenté cette atteinte à la liberté créative. A commencer par le principal intéressé, l’acteur Jack Falahee, qui a trouvé que c’était de « la folie » avant de répondre à un internaute « croyez-vous réellement que les audiences italiennes ne sont pas ‘prêtes’ pour la vraie vie ? ». Riche de ses 300 000 followers, le comédien a même relayé une pétition protestant contre la suppression de la scène. Peter Nowlak quant à lui s’est dit « choqué et déçu » et Shonda Rhimes a déclaré que « la censure de tout amour est impardonnable ».

Pour calmer la polémique, la présidente de Rai 2 Ilaria Dallatana a déclaré qu’il « n’y a pas eu censure, mais un simple excès de pudeur en raison de la sensibilité individuelle de celui qui s’occupe de préparer l’édition de la série en prime time. » Soit une bien faible explication, d’autant que « la sensibilité individuelle » de cet individu ne semble viser que les relations homosexuelles, les scènes d’amour hétérosexuelles ayant été conservées en l’état… Au groupe LGBT Equality Italia de dénoncer un « retour dans les années 50 » où « le choix de diffuser ou non une séquence est confiée à la pudeur d’un fonctionnaire de la Rai ».

Après les explications, Rai 2 fini par céder

Ilaria Dallatana a également justifié le choix de la chaîne en poursuivant :

Je comprends l’irritation, mais je voudrais souligner qu’après des années et des années de séries exclusivement policières, Rai 2 a commencé à offrir différents contenus, comme How to Get Away with Murder et la série Jane The Virgin qui parle de mère porteuse. De telles controverses nous aident à prendre de bonnes mesures pour l’avenir. (…) Rai 2 sera de plus en plus sensible à la compréhension du monde contemporain.

Face à une telle levée de bouclier, la chaîne n’a pourtant eu d’autres choix que de faire retour arrière : hier soir, Rai2 a rediffusé l’épisode, dans sa version non censurée cette fois-ci. Une initiative saluée par les internautes, Jack Falahee et Peter Nowalk. Entre temps, Shonda Rhimes a invité ses followers à lui notifié si d’autres séries avaient déjà été censurées lors de leur diffusion à l’étranger. En France, la série fut également diffusée sur M6 aux heures de grande écoute sans subir une telle amputation.

Pour en savoir plus :

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter


  • Jérôme Loludian Barthas

    « Lui notifié » => « Lui notifier »

  • Pingback: Murder : une scène de sexe homosexuelle censurée en Italie - Mes Actus()

  • Juju

    « a invité à lui notifiER » (on dit « a invité à lui vendRE », pas « à lui vendu », il s’agit donc bien d’un infinitif, et non d’un participe passé)……………………. :-/

  • jay

    Bravo la France, progressiste. Je comprends la validité indéniable de signaler qu’en France la scène n’a pas été amputée. Tout ça pour dire que j’ai lu l’article avec grand intérêt mais ma dignité ne m’autorise pas à exprimer mon accablement. (Ah oui, en lisant ce comment des points de suspension seraient à insérer après « progressiste »)