La Manif pour tous
Actualité

La Manif pour tous "ne lâche rien" mais s'accroche aux branches


L’association de lutte contre le mariage pour tous annonce une nouvelle manifestation le 16 octobre prochain à Paris… TÊTU a voulu savoir ce qu’elle avait derrière la tête.

 

Ce sera deux ans tout juste après la dernière grande manifestation organisée par la Manif pour tous (LMPT), le 5 octobre 2014, celle dont l’association estime qu’elle a fait changer publiquement d’avis le Premier ministre, Manuel Valls, qui avait tenu dans les colonnes de La Croix un langage très hostile à la GPA (Gestation pour autrui) – GPA qui, rappelons-le, ne figurait ni dans les projets de loi du gouvernement ni dans les revendications de la plupart des associations LGBT. Le 16 octobre prochain, donc, les opposants au mariage pour tous – ce qu’il en reste – se réuniront de nouveau à Paris.

Pourquoi reviennent-ils ? La réponse est simple, et Ludovine de La Rochère, la présidente de la Manif pour tous, l’assume amplement : en novembre, la droite va choisir son candidat à la présidentielle.

 

Tout faire pour exister avant les présidentielles

A TÊTU, Ludovine de la Rochère explique qu’elle ne s’est pas tourné les pouces pendant ces deux années sans battre le pavé. On la croit volontiers, même si l’on se souvient que pour sa dernière université d’été, « moins de 300 personnes se sont réunies dans un camping de la presqu’île de Quiberon dans le Morbihan » selon un article du journal Le Monde. Aujourd’hui, LMPT voudrait faire croire (dans un communiqué de presse et dans ses confidences au Figaro) à une colère sourde des Français prêts à « monter sur Paris » pour défendre leur idée de la famille « bleu blanc rose ».

Ludovine de la Rochère justifie ce retour dans la rue par une prétendue salve de « nouvelles offensives contre la famille ». Elle fait en particulier référence à la rencontre de François Hollande avec des associations LGBT triées sur le volet et réunies à l’Elysée avant la Marche des fiertés parisienne sur un possible retour de la PMA (Procréation médicalement assistée) : « François Hollande n’a qu’un seul moyen de rassembler la gauche : ce sont les sujets de société », analyse-t-elle.

Dans les faits, l’association a multiplié ses chevaux de bataille, perdu la majeure partie de ses adhérents et de ses soutiens politiques. Parmi les candidats aux primaires de la droite, seuls Hervé Mariton et Jean-Frédéric Poisson militent activement pour l’abrogation de la loi Taubira. La manifestation du 16 octobre, avec son « carré mis à disposition des élus et leaders politiques », a donc tout d’un piège pour les candidats de la droite à un mois des primaires. Alors que Nicolas Sarkozy a annoncé dans un livre qu’il ne reviendrait pas sur le mariage pour tous, Ludovine de la Rochère et ses amis rêvent qu’un autre candidat s’empare de leurs obsessions. Ce ne sera en tout cas pas Nathalie Kosciusko-Morizet qui s’est récemment déclarée favorable à la PMA :

Nathalie Kosciusko-Morizet retourne sa veste systématiquement sur ces sujets. Certes, la société évolue, sauf que le respect des droits humains ne change pas tous les mois ! persifle La Rochère à notre oreille. C’est de la démagogie, du clientélisme. Je rejoindrais volontiers Nicolas Sarkozy qui disait dans une récente interview qu’il était désolé de la voir se tromper.

On a en tout cas le sentiment que si Nicolas Sarkozy re-re-re-retournait sa veste (il était contre la loi pendant les débats, puis pour quand elle est passée, puis re-contre quand Sens Commun l’a invité, et maintenant il s’en moque), Ludovine de la Rochère ne trouverait rien à redire sur « le manque de constance de nos politiques aujourd’hui ».

 

PMA, GPA, droits des trans, « gender »…

La Manif pour tous réaffirme sans ciller qu’elle n’a « rien contre les homosexuels », qu’elle « appelle au respect » et que son unique combat réside dans le maintien de « la filiation homme-femme »… Petit tour d’horizon en compagnie de Ludovine de La Rochère qui passe d’une revendication à l’autre avec l’aisance d’un chien dans un jeu de quille.

Le but principal de LMPT demeure l’abrogation de la loi Taubira « sans démarier les couples qui se sont mariés depuis 2013 », mais bel et bien en revenant à la case départ. Ayant sans doute l’intuition que ce sujet n’est plus très fédérateur, La Rochère s’est trouvé des chevaux de bataille plus brûlants. Elle voit dans la condamnation de la France par le Conseil d’Etat, pour n’avoir pas laissé entrer sur le territoire un nourrisson et sa mère à cause d’un « soupçon de GPA », le signe qu’elle sera bientôt autorisée. Bien que la justice ait estimé dans cette affaire que l’« intérêt supérieur de l’enfant » était de rentrer avec celle qui figure sur son acte de naissance, il aurait fallu que l’enfant restât en Arménie pour la présidente de LMPT :

Il a la nationalité de son pays de naissance ! C’est totalement faux de dire qu’il serait un petit fantôme de la République ! Et de s’emporter contre la mère : c’est cette personne la responsable ! Elle exploite des femmes à l’étranger en participant à un trafic lucratif. De plus en plus, la télévision française, France 2 par exemple, diffuse des documentaires qui présentent la GPA sous un jour sympathique !

On n’a pas eu le temps de demander à La Rochère de quel documentaire elle parlait, car sa théorie du complot s’étend aussi à la PMA qui, rappelons-le, a pourtant été radiée du projet de loi par le gouvernement sous la pression de LMPT elle-même :

La PMA sans père (sic), c’est pareil ! Si vous laissez sans cesse entendre dans les médias que c’est formidable, ça revient à l’autoriser !

Et d’enchaîner sur le fait que la PMA est « quand même moins grave » que la GPA mais qu’elle va malgré tout « priver un enfant de père. L’amour n’est pas suffisant ! Les enfants sans père sont à la recherche de leurs origines. C’est une injustice terrible ! Un truc contraire à la réalité ne peut pas coller ! »

Et l’adoption ? Pour La Rochère, c’est encore un peu moins grave que la PMA, mais quand même : « C’est sans doute moins traumatisant s’il a connu ses parents avant, s’ils sont morts dans un accident de la vie, par exemple, et qu’il est adopté après »…

On résume pour vous : GPA = très grave / PMA = grave / Adoption = un peu grave.

Mais une chose est encore plus grave que tous ces changements civilisationnels réunis : « le gender ». Vous l’aviez oublié ? Pas La Rochère. Les récentes tentatives du gouvernement pour faciliter le changement d’état civil dans le cadre de la loi Justice du 21e siècle, qui sont pourtant bien loin de satisfaire les associations trans, sont pour elle le nouveau signe que rien ne va plus :

Le problème n’est pas la transsexualité (sic), c’est le transgenre ! théorise la présidente de LMPT.

Quand on lui demande quel lien elle établit avec la protection des enfants, elle répond que l’AFP l’a informée qu’une personne ayant des enfants avait « changé d’identité sexuelle » à Montpellier :

Cette personne est-elle la mère ou le père de l’enfant ?! Le problème reste le même : il faut l’altérité sexuelle, la différence sexuelle. Quand vous dites que fonder une famille avec deux hommes ou deux femmes revient au même, c’est lié au genre !

LMPT va donc militer contre le changement d’état civil libre et gratuit et réclamer qu’il ne puisse se faire que dans un cadre figé, avec par exemple « l’attestation d’une association ou d’un médecin ». La manifestation du 16 octobre aura d’ailleurs lieu au lendemain de l’Existrans dont ce sera la vingtième édition… Mais rassurons-nous, Ludovine de La Rochère, telle Nadine Morano et son « amie noire », a « un ami qui est transsexuel, et c’est un sujet douloureux, difficile ».

 

Toujours une rhétorique de la résistance et de la persécution

« Ne plus subir » : c’est le nouveau slogan de La Rochère et ses amis. Car outre la PMA, la GPA, les droits des trans et le fantasmé « gender », la Manif pour tous voit d’un très mauvais œil les modifications concernant le congé parental et les allocations familiales qui réduiraient en particulier les droits des familles nombreuses. Comme d’habitude, et bien que LMPT ait de bons community manager, son nouveau slogan a fédéré pas mal de détournements…

Les associations LGBT ont pris acte du retour de LMPT avec lassitude. Alexandre Urwicz, le président de l’Association Des Familles Homoparentales (ADFH), se dit « choqué de voir tout ce ramdam sur la GPA qui ne concerne même pas 500 naissances par an », et ulcéré que l’association se présente comme non-confessionnelle :

Je voudrais rappeler que Ludovine de la Rochère est l’ancienne chargée de communication de la Conférence des Evêques de France. A ce titre, elle continue de véhiculer la pensée de l’Eglise. Dans une République, ce n’est pas à la religion de parler.

Alexandre Urwciz de l’ADFH nous confie avoir pris des dispositions pour « déconstruire la propagande de La Manif pour tous très prochainement, et démontrer que les Français ne sont pas dupes ».

Pour en savoir plus :






Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

Crédit photo Demo Für Alle/ Flickr

 

  • benji

    Le 16 ? Je vais essayer d’y passer, ce sera l’occasion de faire une bise à maman… ça lui rappellera qu’elle a un fils gay.

    • le vicomte

      Vous avez tout mon soutien benji.

      • benji

        merci

  • Electre

    Ils ont vraiment que des conneries à revendiquer sans réfléchir, changer la loi c’est créer des inégalité pas très constitutionnelle, refuser la PMA ou la GPA, d’accord si vous voulez, mais va falloir permettre plus facilement les adoptions d’enfant français surement bien plus nombreux à attendre de nouveaux parents (vu le temps d’attente quand ça atteindra 18 ans d’attente ce sera bien drôle, mais toujours possible).

    Pour les trans, elle accepte les transsexuels mais refusent les trans-identitaire, ce n’est pas la même chose, elle veux pas de cette loi, d’accord alors qu’on permettent le changement de civilité libre et gratuit après tout ça peut aussi représenter le genre. « Mme Intel est de sexe masculin » genre féminin, sexe masculin tout pour lui plaire.

    Et quand on auras « Masieur » de sexe féminin, on auras affaire à un intersexe ou Agenre. Il y a toujours une alternative pour paliers aux conneries. Même si je ne pense pas que la population française et encore moins l’académie soient prêtes à accepter de changer des règles de français ou de récupérer des civilités.

  • momom

    Qu’est-ce qu’elle trimballe la pauvre !

  • julien t

    je leur souhaite une journée explosive

  • Ozelian .

    Je suis pour l’eugénisme et le transhumanisme, alors elle me fait rigoler cette vioque…

ads