Un été indien à Montréal : découvrez l'exposition Mapplethorpe
Culture

Un été indien à Montréal : découvrez l'exposition Mapplethorpe


Le photographe Robert Mapplethorpe s’expose au MBAM à partir du 10 septembre. L’occasion rêvée pour découvrir Montréal pendant l’été indien…

La fin de l’été et le début de l’automne sont des périodes idéales pour partir à la découverte de Montréal tout en profitant d’un temps clément. La plus grande ville du Québec – connue pour son sens de l’accueil et sa tolérance – se compose d’innombrables quartiers à l’identité bien marquée. Déambulez dans le Plateau (le quartier branché et frenchy), amusez-vous dans le Village (le quartier gay) et flânez dans le Vieux Montréal (le quartier historique). Le Centre-Ville, quant à lui, est le quartier des musées, dont celui des Beaux-Arts qui consacrera du 10 septembre au 22 janvier prochains une grande exposition à Robert Mapplethorpe.

été indien Robert Mapplethorpe Montréal
Robert Mapplethorpe (1946-1989) Calla Lily [Lys calla] 1988 Épreuve à la gélatine argentique Image : 49 × 49 cm Acquis conjointement par le J. Paul Getty Trust et le Los Angeles County Museum of Art ; don partiel de la Robert Mapplethorpe Foundation ; achat partiel à l’aide de fonds apportés par le J. Paul Getty Trust et la David Geffen Foundation 2011.9.26 © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission.

Robert Mapplethorpe est considéré comme l’un des plus grands photographes du XXème siècle. Son oeuvre – d’une richesse inouïe – fascine encore, bien des années après sa mort. En 2014, le musée Rodin et le Grand Palais lui ont tous deux consacré une exposition. Cependant, Montréal peut se targuer d’accueillir la plus grande rétrospective de l’artiste en Amérique, avant une tournée en Australie et en Corée. TÊTU a rencontré Diane Charbonneau, la conservatrice de l’exposition au Musée des Beaux-Arts de Montréal.

été indien Robert Mapplethorpe Montréal
Robert Mapplethorpe (1946-1989) Thomas 1986 Épreuve à la gélatine argentique 60,5 x 50,4 cm MBAM, don de Guy Joussemet © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission.

Cette rétrospective de l’oeuvre de Robert Mapplethorpe s’intéresse à l’ensemble des créations de l’artiste du début des années 70 – époque à partir de laquelle la photographie accède au rang d’art –  jusqu’à sa mort du sida en 1989. Bien sûr, le visiteur pourra découvrir ses plus célèbres photos, pour la plupart en noir et blanc et au format carré, « la marque de fabrique » d’un photographe qui n’a jamais développé lui-même son travail. En effet, dans sa recherche de la perfection, Robert Mapplethorpe préférait se concentrer sur son sujet et les conditions de prise de vue, plutôt que sur le développement des pellicules qu’il préférait laisser à d’autres. L’artiste nous livre ainsi une oeuvre particulièrement stylisée dans laquelle rien n’est laissé au hasard, que se soit dans ses nus, ses natures mortes ou ses portraits aussi bien d’anonymes que de célébrités : Robert Mapplethorpe a su capter les vedettes de son temps, de Patti Smith à Yoko Ono en passant par Richard Gere, Andy Warhol, Paloma Picasso…

été indien Robert Mapplethorpe Montréal
Robert Mapplethorpe (1946-1989) Patti Smith 1978 Épreuve à la gélatine argentique Image : 35,3 × 35 cm Don de la Robert Mapplethorpe Foundation au J. Paul Getty Trust et au Los Angeles County Museum of Art 2012.52.28 © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission.

L’autre dimension importante de son oeuvre, celle qui l’a rendu célèbre, est la puissance érotique qui s’en dégage. Puissance érotique qui s’est parfois mue en une représentation très crue de sa fascination pour le sado-masochisme et qui a profondément choqué certains de ses contemporains. Plusieurs œuvres de Robbert Mapplethorpe ont déclenché une importante polémique sur le financement public de l’art aux Etats-Unis, les culture wars. « Le but de cette rétrospective n’est pas de choquer » souligne la commissaire de l’exposition. De fait, les photographies les plus crues seront concentrées dans un espace dédié car cette rétrospective veut, avant tout, s’intéresser à l’ensemble de la carrière de l’artiste – sans le cantonner à ses réalisations les plus polémiques – et en ancrant son travail dans la réalité sociale du New York de l’époque. Grâce à plusieurs donations, le visiteur pourra découvrir des aspects moins connus de son travail et des objets lui ayant appartenu : collages, dessins, documents d’archive, polaroid, affaires personnelles…

été indien Robert Mapplethorpe Montréal
Robert Mapplethorpe (1946-1989) Leather Crotch [Entrejambe en cuir] 1980 Épreuve à la gélatine argentique Image : 35,2 x 35 cm Don promis de la Robert Mapplethorpe Foundation au J. Paul Getty Trust et au Los Angeles County Museum of Art © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission.

Vous l’aurez compris, cette rétrospective de l’oeuvre de Robert Mapplethorpe est l’un des grands événement culturels en Amérique du Nord cette année. Un événement à ne manquer sous aucun prétexte lors d’un séjour à Montréal puisqu’il n’est pas prévu de tournée européenne.

Plus d’informations sur le site de l’Office de tourisme de Montréal et du Musée des Beaux-Arts de Montréal.





Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

Crédit photo de couverture : Robert Mapplethorpe (1946-1989) – Self-Portrait [Autoportrait] – 1985 – Épreuve à la gélatine argentique – Image : 38,7 × 38,6 cm – Acquis conjointement par le J. Paul Getty Trust et le Los Angeles County Museum of Art, avec des fonds apportés par le J. Paul Getty Trust et la David Geffen Foundation 2011.7.21 – © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission.

 

ads