Hack4Equality : Grindr conjugue innovation et droits LGBT
Actualité

Hack4Equality : Grindr conjugue innovation et droits LGBT


Grindr organise Hack4Equality, le premier hackathon pour que l’innovation se mette au service des droits LGBT.

En partenariat avec Hackernest, une ONG internationale experte dans l’organisation d’hackathons basée au Canada, Grindr organise son propre hackathon. Contraction de « hack » et de « marathon », ces événements réunissent des développeurs spécialistes de programmation informatique pendant plusieurs jours. Lancé le 6 août dernier à Los Angeles, l’événement rassemble développeurs, designers et tout autre volontaire du monde entier désireux de proposer une innovation technologique pour la communauté LGBT. Cette innovation peut, par exemple, prendre la forme d’une application ou d’une plateforme informatique mais doit s’intégrer à l’une des quatre thématiques du hackathon : les sans-abris LGBT, la visibilité et le pouvoir économique des trans, les droits LGBT à l’échelle internationale ou l’accès à la PrEp et aux services de soins en matière de sexualité.

Grindr devient philanthrope

Les thématiques soulevées par le hackathon sont plus que jamais pesantes aux États-Unis. Parmi les 1,6 millions de jeunes se retrouvant à la rue chaque année dans le pays, 40% d’entre eux seraient issus de la communauté LGBT selon la fondation Human Rights. De même, les personnes trans auraient quatre fois plus de risques de vivre avec moins de 10,000 $ par an. Des chiffres édifiants qui ont motivé Joel Simkhai, CEO de Grindr, à agir.

«Nous sommes heureux d’avoir lancé Hack4Equality et que se rencontrent la communauté LGBT, nos utilisateurs et la technologie pour traiter des profonds problèmes qui affectent la vie des LGBT», a déclaré le CEO, avant d’ajouter :

La technologie a révolutionné chaque aspect de nos vies. Nous sommes excités à l’idée de mettre à profit celle-ci pour lutter contre les inégalités dans le monde entier. Nous sommes impatients de découvrir les idées créatives de chaque participant !

Une initiative soutenue par la Maison Blanche

L’organisation d’un hackathon LGBT n’est pas la seule surprise puisque la liste de ses partenaires est pour le moins inédite. En effet, les participants pourront s’appuyer – entre autres – sur le gouvernement américain lui-même et certains de ses organismes les plus éminents, à commencer par la Maison-Blanche et le Bureau du recensement. Ce dernier joue un rôle clé dans le déroulement du hackathon, en ce sens qu’il permettra aux participants d’avoir accès à des chiffres fiables de la représentation de la population LGBT. Les candidats pourront aussi faire appel à la présence et aux donnés précieuses du Planned Parenthood, le principal regroupement de planification familiale du pays.

A ces partenaires prestigieux s’ajoutent de grands groupes de défense des droits LGBT tels que Human Rights Campaign, l’organisme LGBT le plus puissant aux États-Unis, ou encore la très médiatisée chaîne Youtube « It Gets Better », à destination des jeunes homosexuels. Grindr, quant à lui, va aussi jouer un rôle clé dans la collecte d’informations. L’application, qui cumule 2 millions d’utilisateurs actifs par jour, mettra à la disposition du hackathon sa base de données tout en respectant l’anonymat de sa communauté.

Résultats le 25 septembre

C’est à l’issue de sept semaines de travail intensif, de codage informatique et de brainstorming que plus de 200 projets innovants seront sélectionnés avant de laisser place aux finalistes qui devront exposer leurs idées lors d’un oral de 3 minutes durant la Demo Day, le 25 septembre au Pacific Design Center à West Hollywood. Pour Joel Simkhai, l’issue est incertaine mais le jeu en vaut la chandelle : «Pour être tout à fait franc, je ne sais pas du tout ce qu’il va en ressortir. Mais c’est là toute la beauté de la chose. »

Pour motiver les candidats, près d’une dizaine de prix sont à rafler pour une valeur totale de 97,950$. Un prix finalement dérisoire en comparaison de la valeur sociale des innovations qui risquent de naître de ce concours hors du commun. Rendez-vous après-demain !

Pour en savoir plus :






Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

Crédit photo couverture : capture d’écran d’une vidéo du projet Grindr Labs

  • Manon

    Super article !

ads