Musculation : s’entraîner tous les jours ?
Santé/Forme

Musculation : s’entraîner tous les jours ?


Découvrez les conseils de notre coach sportif si vous désirez vous entraîner tous les jours de la semaine.

Il est courant d’entendre dire que s’entraîner tous les jours mène obligatoirement au surentraînement, c’est à dire à un état de fatigue de l’organisme qui mène à la stagnation et, à terme, à la régression.  Je suis de ceux qui pensent que l’on peut tout à fait s’entraîner tous les jours si on en a l’envie, à condition de respecter plusieurs paramètres dans votre entraînement. Les voici :

Moduler l’intensité

Vous ne pourrez pas vous entraîner lourd tous les jours en forçant sur toutes les séries sans risque d’épuiser votre système nerveux. Et le risque d’épuisement du système nerveux est d’autant plus élevé que votre âge est avancé. Votre capacité de récupération nerveuse est évaluable lorsque vous sortez en soirée. Si vous mettez une semaine pour sentir de nouveau en forme, c’est que votre système nerveux n’est pas très performant.

Moduler le volume

Effectuer 30 séries en 3 jours ou 10 séries par jour provoque selon moi une fatigue comparable sur l’organisme. Ainsi, si vous désirez vous entraîner tous les jours, voyez votre volume d’entraînement quotidien à la baisse.

Alterner les exercices

La récupération articulaire et tendineuse prend du temps, comptez une bonne semaine pour récupérer d’un entraînement « traumatisant »  pour une articulation. L’astuce pour se ré-entraîner consiste en ne pas refaire le même mouvement deux fois dans la semaine. Ainsi, si vous avez effectué du développé couché pour les pectoraux le lundi et désirez retravailler les pectoraux une seconde fois dans la semaine, variez l’angle et inclinez le banc par exemple. L’idée est d’éviter de solliciter les tendons de la même façon sans qu’il ait récupéré complètement.

Alterner haut et bas

Le moyen le plus sûr d’éviter le surentraînement en laissant une récupération suffisante à nos muscles est d’alterner le haut et le bas du corps. Exemple, lundi pectoraux biceps, mardi cuisses, mercredi dos triceps, etc… En effet, si vous faites deux fois de suite le haut du corps, vous solliciterez très certainement deux fois les mêmes muscles. N’oubliez pas que les biceps participent à la plupart des mouvements de dos et les triceps à tous les mouvements de développés.

En conclusion, j’aimerais insister sur le fait que la fréquence d’entraînement est un choix personnel, de goût. Pour ma part, plus je m’entraîne et plus j’ai envie de m’entraîner. Ce serait donc dommage de se limiter et de perdre la motivation de s’entraîner, il vous faut juste moduler son programme intelligemment.

Retrouvez notre coach Romain Moreau sur son site : rm-coach-sportif

ads