Le neveu gay vraiment trop parfait d'Hillary Clinton
Buzz/People

Le neveu gay vraiment trop parfait d'Hillary Clinton


Après les menaces de Donald Trump contre Hillary Clinton, le neveu de cœur de la candidate a rappelé comment « Aunt Hillary » l’avait toujours soutenu.

Enfant, je n’ai pas connu Hillary comme une talentueuse avocate ou comme la Première dame, mais comme la mère de Chelsea – une femme drôle et chaleureuse qui m’a appris que mettre une quantité de sauce piquante sur les œufs brouillés permet de rester en bonne santé.

Ainsi débute le message posté par Colin Ebeling sur Facebook, le 12 octobre. Ce dernier est le neveu de cœur d’Hillary Clinton : sa mère et l’ancienne Première dame sont meilleures amies d’enfance ; elles se connaissent depuis l’école primaire et ont grandi ensemble à Park Ridge, en banlieue de Chicago.

« Elle m’a félicité quand j’ai fait mon coming-out, quand j’ai épousé mon mari et quand nous avons adopté notre fille »

Or quelques jours plus tôt, Donald Trump profitait de son deuxième débat télévisé contre la candidate pour qualifier Hillary Clinton de « diable » et la menacer d’emprisonnement suite à l’affaire des e-mails. Plus précisément, le milliardaire y a promis que s’il était élu, il engagerait un « procureur spécial » pour envoyer l’ex secrétaire d’Etat derrière les barreaux, malgré la conclusion de l’enquête fédérale… Si l’idée avait particulièrement choqué le Washington Post qui dénonçait alors l’autocratie du personnage, elle a aussi heurté Colin Ebeling. Celui-ci a tout de suite tenu à rappeler que Hillary Clinton était une femme au grand cœur qui avait toujours eu une attitude extrêmement positive à l’égard de sa sexualité :

Tout au long de ma vie, je ne l’ai connue que comme l’amie qui a le plus aimé et soutenue ma mère. Celle qui m’a emmené faire mon premier tour de roller quand j’avais 12 ans. Celle qui a prononcé un discours lors de ma remise de diplôme au lycée, et qui a pris des photos avec absolument tous mes camarades de classe. Celle qui signait ses lettres « Tante Hillary » et qui m’a félicité quand je suis sorti du placard, quand j’ai obtenu ma licence de pilote, quand j’ai épousé mon mari et quand nous avons adopté notre petite fille.

« Elle nous accueille toujours avec une chaleur et une affection sincère »

Aujourd’hui, Colin Ebeling, son époux Will Collyer et leur fille Campbell Heather Ebeling, née en janvier dernier, forment une heureuse famille dont le bonheur se décline à foison sur les comptes Facebook. Au milieu de cette idylle, Hillary Clinton est une « tata » présente qui a convié Colin et Will à « d’innombrables événements au fil des années, et qui nous accueille toujours avec une chaleur et une affection sincère. »

Le papa comblé ajoute qu’il envoie très souvent des photos de sa fille à la candidate démocrate, et que celle-ci lui répond toujours immédiatement, qu’elle lui dit quelle est sa photo favorite et à quel point elle est impatiente de voir Campbell.

Colin Ebeling conclut finalement son ode à Clinton en affirmant qu’il est « vraiment chanceux de l’avoir connue et d’avoir grandi avec un tel modèle », et que voter pour Hillary « enverrait un message à ma fille, lui disant qu’elle peut accomplir tous les objectifs qu’elle s’est fixés. »

Hillary Clinton serait-elle donc un modèle de tolérance ?  En plus de contrebalancer le portrait diabolique dessiné par Donald Trump la semaine dernière, cette présentation incarnée de la candidate continue de l’élever comme défenseure des droits LGBT, et ce, malgré son manque de constance devant la légalisation du mariage pour tous.

A moins d’un mois de l’Election Day, l’ancienne Première Dame est donnée favorite dans les sondages, alors que le candidat à la houppe peine à se sortir de ses esclandres.

 

Pour en savoir plus :





Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

 

Crédit photo couverture Colin Ebeling/Facebook

ads