Le gouverneur homophobe de Caroline du Nord éjecté de son siège
Actualité

Le gouverneur homophobe de Caroline du Nord éjecté de son siège


La Caroline du Nord a élu un gouverneur démocrate. Une nouvelle qui, malgré l’élection de Donald Trump, éclaircit l’horizon des personnes LGBT sur place.

Oh my god ! Ils ont élu Donald Trump à la présidence des Etats-Unis… C’est peu ou prou la vague de réactions qui déferle en ce moment sur les réseaux sociaux suite à l’annonce des résultats des élections américaines. « Des élections », car les Américains étaient appelés à élire le 45e président des Etats-Unis ainsi qu’à renouveler, entre autres, les gouverneurs de 12 Etats et de deux territoires. Si le Parti républicain a raflé la plupart des Etats appelés à renouveler leur exécutif, les élections gubernatoriales voient certains duels refléter la division constatée au niveau fédéral. C’est le cas dans l’Etat de Caroline du Nord où le gouverneur républicain en place, Pat McCrory, remet son siège en jeu face au démocrate Roy Cooper.

Or il semblerait que ce soit le candidat démocrate qui arrive en tête des scrutins dans cet Etat du sud des Etats-Unis qui a beaucoup fait parler de lui ces derniers mois suite à la promulgation de la loi HB2. Cette-dernière obligeait les personnes trans à utiliser les toilettes correspondant à leur sexe de naissance et non celles correspondant à l’identité de genre vécue, au prétexte d’éviter d’hypothétiques agressions sexuelles que même les statistiques ne pouvaient évidemment pas attester. Cette loi est jugée particulièrement cruelle et rétrograde par les associations LGBT, une grande partie des citoyens et de la classe politique, ainsi que par le monde économique et le star system qui ont largement boycotté la Caroline du Nord.

Bien que Pat McCrory ait en partie fait marche arrière face à cette levée de boucliers à travers le pays et au-delà (la Deutch Bank avait même annoncé renoncer à des investissements sur place), il semblerait que les électeurs lui aient reproché son entêtement. Un entêtement aux conséquences désastreuses pour la Caroline du Nord puisque l’Etat aurait perdu près d’un demi milliard de dollars à cause de sa législation anti-LGBT.

La loi HB2 sera abrogée sans délai

Roy Cooper, actuel procureur général de l’Etat, a d’ores et déjà proclamé sa victoire face à Pat McCrory. Et au nouveau gouverneur de Caroline du Nord de déclarer :

Cela a été une bataille extrêmement difficile mais les habitants de Caroline du Nord se sont exprimés et ont choisi un changement de leadership. Nous sommes confiants ; une fois que les résultats seront certifiés, nous confirmerons notre victoire.

Roy Cooper s’est engagé à abroger la loi HB2 dès sa prise de fonction en janvier prochain. Une annonce qui ravit les défenseurs des droits LGBT, au premier titre desquels le président de Human Right Campaign, Chad Griffin, qui a exprimé sa satisfaction :

La défaite historique de Pat McCrory est une lueur d’espoir pour l’égalité. Ce soir, les électeurs ont déclaré que la loi HB2 et les politiques de haine n’avaient pas leur place dans l’Etat de Caroline du Nord.

Suite aux inquiétudes provoquées par l’élection de Donald Trump comme président des Etats-Unis, le fait qu’un Etat comme la Caroline du Nord bascule du côté des démocrates ne peut que réjouir ceux qui se sont élevés contre l’intolérance et la discrimination. Néanmoins, il est difficile de savoir ce qui a réellement fait pencher la balance en faveur de Roy Cooper, le rejet de la discrimination ou les conséquences économiques de cette dernière. Car s’il y a bien un enseignement à tirer des élections américaines, c’est qu’il est difficile d’anticiper les résultats et de voir clair dans les intentions de vote…

 

Pour en savoir plus :





Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

ads