Les Mots à la bouche vous ouvrent les portes des prisons
Culture

Les Mots à la bouche vous ouvrent les portes des prisons


Chaque semaine Les Mots à la bouche vous proposent une sélection de leurs coups de cœur littéraires. Vous vous en lécherez les babines !

Cette semaine on vous enferme en prison… où le désir et parfois l’amour y change un destin. Celui de Tom Smith en Afrique du Nord pendant la Seconde Guerre mondiale, et celui de Jack Levitt dans les 50’s à Portland. Et vous découvrirez ce qui a conduit Peter Kilbum, ado doux et réservé, derrière les barreaux.

coups de cœur littéraires prisons

Paradis amer, roman de Tatamkhulu Afrika, Presses de la cité, 295p, 6,90€

Synopsis : Un vieil homme, Tom Smith, reçoit une lettre et un colis de la part d’une personne qu’il n’a pas vue depuis cinquante ans : Danny, qui fut prisonnier avec lui pendant la Seconde Guerre mondiale, en Afrique du Nord. Dans cette intimité contrainte, tous deux se surprirent à ressentir l’un pour l’autre de forts sentiments qui les aidèrent à supporter les terribles conditions de détention, mais qui furent aussi source de conflits violents et passionnés. Roman autobiographique, Paradis amer nous plonge avec virtuosité dans l’atmosphère d’un camp de prisonnier et évoque avec finesse la fatigue des corps, ainsi que la naissance du désir.

Avis du librairie : Brutal et subtil, un ton sans précédent pour cette évocation poignante de l’univers viriloïde des camps de prisonniers.

Pour aller plus loin : www.motsbouche.com

coups de cœur littéraires prisons

Meilleur ami/Meilleur ennemi, roman de James Kirkwood, Joelle Losfeld, 380p, 25€

Synopsis : Peter Kilburn est un adolescent dont la mère est morte et dont le père, un comédien devenu star du cinéma mais éprouvé par la crise de 1929 et la fin du muet, vit désormais d’expédients, insolvable et alcoolique. Quand il arrive en pensionnat à la Gilford Academy, dans le New Hampshire, sa principale préoccupation est de se faire un meilleur ami. Mais le directeur, Franklyn Hoyt, un protestant puritain à la personnalité ombrageuse, prend aussitôt en haine cet adolescent californien, aux parents « catholiques et divorcés », en qui il voit un symbole de la « décadence de Hollywood ». Quand Peter trouve enfin son meilleur ami en la personne de Jordan Legier, un jeune homme élégant arrivé de la Nouvelle-Orléans en cours d’année, M. Hoyt ne sait pas qu’en essayant de les éloigner l’un de l’autre, il met en place un engrenage mortel.

Avis du librairie : Ce roman intimiste écrit dans les années 60 allie avec brio les deux principaux combats de la vie de son auteur, James Kirkwood, fils de deux stars d’Hollywood : son homosexualité et la difficulté de vivre avec les attentes de quelqu’un. James Kirkwood aura toute sa vie vécu dans la peur de la découverte par le public de son homosexualité, ne pouvant s’exprimer librement que dans ses romans où figurent certains personnages gays. Celui-ci commence en prison par la confession de Peter à son avocat. Il se dévore comme un polar.

Pour aller plus loin : www.motsbouche.com

coups de cœur littéraires prisons

Sale temps pour les braves, roman de Don Carpenter, 10/18, 427p, 8,40€

Synopsis : Abandonné dès sa naissance en pleine crise de 1929, Jack Levitt traîne ses airs de mauvais garçon et ses pulsions meurtrières dans la grisaille de Portland. Empoisonné par l’amertume qui fait bouillir son sang, Jack suit depuis toujours le parcours d’isolement que la société a prévu pour lui. Après l’orphelinat, la maison de correction; après la prison du comté, la prison d’Etat. Jack a vingt-six ans quand il sort de San Quentin. Affranchi par la connexion qui l’a uni à son codétenu Billy Lancing, Jack tentera de se libérer de la solitude de la vie, son ennemie de toujours, à travers l’aventure conjugale et la paternité. Mais là encore, la liberté est hors de portée

Avis du librairie : Le héros de ce formidable roman tombe amoureux d’un homme en prison et cette rencontre donne enfin de la valeur à sa vie. « Un livre unique ; violent, tendre, inexorable et mélancolique », Richard Price.

Pour aller plus loin : www.motsbouche.com

ads