Instaguys : Tommy, 26 ans, entre Paris et Montpellier
Beaux Mecs

Instaguys : Tommy, 26 ans, entre Paris et Montpellier


Mais qui se cache derrière les vignettes carrées d’Instagram ? Aujourd’hui, on vous présente Tommy qui attend toujours de trouver l’âme sœur…

Tommy
© Anthony DeHodencque

 

Aïe, aïe, aïe… Arrêtez-tout. Quel est donc ce bel éphèbe aux lèvres ourlées et aux yeux clairs qui vient d’atterrir sur notre fil d’actualité Instagram ?

Tommy
© @tomgraaam

 

@tomgraaam s’appelle en réalité Tommy, et il a 26 ans. Le jeune homme vient de Montpellier, mais depuis deux ans il habite Paris.

Tommy
© @tomgraaam

 

S’il a quitté la ville « surdouée » pour la frénétique capitale, c’est à cause de son job et aujourd’hui, il travaille dans les télécommunications :

Mon quotidien est de piloter l’activité de nos centres d’appels. Un métier très passionnant et très prenant, dans lequel je compte bien évoluer professionnellement.

Tommy
© Nicolas Le Moal

Quel drame pour tous ces clients qui doivent se contenter du timbre de sa voix sans imaginer ce qui se cache derrière le combiné !

Tommy
© Bruno Segni

 

Tommy n’a pas 18 ans lorsqu’il se fait démarcher une première fois par un photographe. Quand il commence à afficher son visage sur la toile, ce sont même les agences de mannequinat qui veulent la peau du beau parisien d’adoption.

Tommy
© Nicolas Le Moal

 

Mais avec son métier, Tommy ne peut pas se consacrer à temps plein aux poses et aux flash. Son compte Instagram lui permet donc de faire des collaborations avec quelques marques, même s’il fait en sorte que son mur de photo reste personnel.

Tommy
© Bruno Segni

 

D’ailleurs, la première chose que l’on apprend de Tommy quand on arpente son compte, c’est qu’il est « happy in airports ». Car depuis qu’il est tout petit, il part à la découverte du monde qui l’entoure grâce à ses parents. Une passion pour le voyage qu’il reprend plus tard par ses propres moyens.

Tommy
© @tomgraaam

 

Si on parvient à détourner le regard de notre Instaguy pendant un court instant, on peut ainsi deviner quelques palmiers de Venice Beach à Los Angeles, la Plaza Real de Barcelone, les centaines de drapeaux arc-en-ciel agités lors de la Gay Pride de Tel-Aviv, et une myriade d’autres destinations.

Tommy
© @tomgraaam

 

D’ailleurs, selon l’intéressé, c’est cette composante très « globe-trotter » qui aurait propulsé la notoriété de son compte, surtout « depuis les six premiers mois de l’année où j’en ai profité pour voyager, beaucoup voyager ! » On ne voudrait pas le contredire…

Tommy
© @tomgraaam

 

Dans tout cela, il me reste de la place pour sortir en soirées, faire beaucoup de sport et aussi avoir une moitié (que j’attends…!).

Tommy
© @tomgraaam

 

Entre son job, ses shooting, l’alimentation quotidienne de son compte Instagram, et ses pérégrinations à l’échelle mondialisée, notre Tommy trouverait donc tout de même l’occasion de faire la fête et de soulever de la fonte pour sculpter son corps d’Apollon. Saura-t-il consacrer du temps à un amoureux ? La question est ouverte…

Tommy
© Luke Austin

 

Pour suivre les aventures (distractives, culinaires ou amoureuses) de Tommy, rendez-vous sur son compte Instagram : @tomgraaam

 

Couverture : crédit photo Luke Austin

  • Nicolas Le Moal

    Bonjour Julie, c’est très cool de faire de la pub pour Tommy, mais avec les credits photos ça serait encore mieux (et plus réglo) non?

  • Dylan Bézoteaux

    Je suis déjà Tommy sur instagram, un vrai régal pour les yeux

ads