Kristen Stewart parle aux esprits dans
Culture

Kristen Stewart parle aux esprits dans "Personal shopper"


Olivier Assayas revient avec Personal Shopper, un film impossible à classer qui jongle entre le monde du luxe à Paris et la quête du fantôme d’un frère jumeau disparu.

Pour la deuxième fois, Kristen Stewart apparaît sous la caméra d’Olivier Assayas. La première, c’était Sils Maria, l’un des plus grands films français de l’année 2014 dans lequel la jeune actrice se mesurait à la grande Juliette Binoche. Le film parlait d’ailleurs de cela : du temps qui passe, des actrices, de la confusion entre réalité et fiction, des rôles qu’on a joué et qu’on ne jouera plus. Une multitude de mises en abyme complexes soulignées et adoucies par la musique d’opéra mélancolique de George Frideric Handel.

Le réalisateur français a choisi de continuer le chemin avec Kristen Stewart. Elle est même le visage de son nouveau film. La célèbre moue boudeuse de la jeune actrice, qui a fait son coming out durant l’été 2016, est de tous les plans. Qu’elle fonce en scooter récupérer des vêtements hors de prix pour sa patronne ou qu’elle tente de communiquer avec l’esprit de son frère jumeau mort dans un accident, ce même visage fascinant.

tetu-kristen-stewart-personal-shopper-fringues-fantomes

Maureen, une jeune américaine à Paris, s’occupe de la garde-robe d’une célébrité.
C’est un travail qu’elle n’aime pas mais elle n’a pas trouvé mieux pour payer son séjour et attendre que se manifeste l’esprit de Lewis, son frère jumeau récemment disparu.
Elle se met alors à recevoir sur son portable d’étranges messages anonymes…

Après avoir échoué à tourner un film à Toronto, Olivier Assayas a décidé de faire un film rapidement à Paris pour rebondir. Il s’intéressait aux échanges virtuels, aux sms, et de fil en aiguille, ses réflexions l’ont poussé vers le spiritisme. Curieux mélange que le télescopage du monde connecté dans lequel nous vivons et dans lequel Maureen évolue avec aisance, et du monde mental qu’elle essaye de reconstruire avec son frère jumeau.

Maureen est tiraillée entre un boulot ingrat et matérialiste et des aspirations invisibles, immatérielles, dans sa communication avec le monde des esprits, des idées, des rêves. Un peu comme Kristen Stewart qui est dans l’intuition, dans l’instinct, elle a besoin de sentir physiquement les choses.

C’est ainsi que le réalisateur présentait son film à Allociné depuis le festival de Cannes en mai dernier. Kristen Stewart, quant à elle, proclamait son amour du cinéma français où « les films ne s’obligent pas à répondre à toutes les questions qu’ils posent ».

ads