Courrier du cœur : Je veux faire mon coming-out à Noël…
Sexo/Psycho

Courrier du cœur : Je veux faire mon coming-out à Noël…


Allô Môôôsieur Jérémy ? Oui, vous êtes bien sur la hotline de TÊTU. Aujourd’hui, pour Luc qui veut faire son coming-out à Noël, notre chroniqueuse se souvient de certaines fois où elle a eu les boules…

VOUS AVEZ UN MESSAGE DE Môôôsieur :

Mes petits amours ! Oui c’est encore moi, Môôôsieur Jérémy ! Comment ça vous ne me connaissez pas ? Vous n’avez pas lu mes premières réponses au courrier du cul ici et ici, et ici aussi ? Si tu as une panne d’inspiration ou dans le caleçon, ce service public est pour toi ! Alors envoie ta question en bas de page !

Aujourd’hui je réponds à Luc qui a prévu un feu d’artifice pour les fêtes…

Luc : Je fréquente un garçon depuis plusieurs années maintenant et on a décidé de se marier… Mais toute ma famille n’est pas au courant alors je pense faire mon BIG coming-out à Noël… Qu’en pensez-vous ?

11214tetu-09-12-2016-mooosieur-jeremy.jpg311_521737564642939_6405126805494004930_n

Môôôsieur Jérémy : Ah… Tu ne veux pas leur offrir des Ferrero plutôt ? Bon, je conçois très bien que ce secret soit lourd à porter, et il est – par principe – toujours le bon moment de dire la vérité et d’être soi-même. Après tout, certains nous annoncent bien leurs divorces au 3e calva, ou nous rejouent pour la cinquantième fois la rengaine insolente de leurs examens prostatiques…  Puisque l’homosexualité n’est ni un drame, ni une maladie, ils devraient – DANS UN MONDE IDEAL – bien prendre la nouvelle…  Le tout est de bien choisir son moment. De préférence avant que tout le monde soit endormi, le front collé sur la nappe en papier, mais aussi un peu après le premier apéro, pour que tout le monde soit un peu gai…

Ce n’est déjà pas toujours facile à supporter quand on est gay, Noël, mais là tu te mets une pression d’enfer. Chaque année, à l’approche de ce que les hétéros appellent « les fêtes » de fin d’année, certains ont les boules à l’idée de se retrouver à table, entre la dinde fourrée et la tata qui ne l’a pas été depuis longtemps, entre le gâteau au kirch et le tonton Robert qui l’est aussi, à tel point qu’on les confond… Rien à faire, Noël n’est pas toujours LGBT friendly…

Pour moi qui suis plus out que Steevy Boulay, chaque année, c’est la même chose :

Oui mamie, je suis toujours PD.

Elle doit avoir Alzheimer (enfin, depuis le temps qu’on dit qu’elle est tête en l’air) d’oublier comme ça… Ou c’est un acte manqué, cette question. Elle aimerait quand même mieux que je cadre dans le moule (ou l’inverse) avec mes frères et sœurs hétéros, que je ne dépareille pas, comme une vieille chaussette sur une cheminée. Mais elle est gentille mamie, elle me dit toujours « Ben si t’es heureux comme ça… »

Alors que vous passez toute l’année dans les librairies gay, sur les sites de pornos gays ou dans les boutiques de déco et chez les antiquaires (j’assume, je suis un cliché ambulant), à cette période là, il vous fait changer de logiciel : pour Noël il vous faut rattraper toute la culture hétéro qui vous aurait échappé pendant l’année ! Nicolas Canteloup, c’est qui ça ? Franchement, passer mes deux derniers week-ends de l’année à hésiter entre ses DVD à lui et Anne Roumanoff, c’est pas sympa ! Où sont les guides des cadeaux faciles ? Remarquez que maman, elle n’hésite pas, elle pense que, puisque je suis gay, le Guide pour être heureux quand on est homosexuel m’est indispensable. Tous les ans, elle veut se rassurer ! Remarquez, elle n’y connait rien à la culture gay, ou plutôt elle pense que c’est Dalida, et franchement, si c’est ça, je peux acheter moi-même l’intégrale. D’ailleurs, c’est déjà fait.

Cette année, j’ai encore fait le concours des cadeaux consensuels pour ma famille :

  • Pas de boules de geisha pour maman, le kit et le guide de la cérémonie du thé suffira.
  • Pas de kit ménage-fer à repasser-Barbie pour la petite nièce, soyons open, rappelons-nous de nos souffrances lorsqu’on était obligés de se taper les mêmes GI Joe que nos cousins… Mauvais exemple, les GI Joe, moi j’adorais ! Je les maquillais… Non, soyons friendly : pour les filles des Barbie oui, mais aussi le camion de Barbie… Pour les petits garçons, un camion, oui, mais, pareil, le camion de Barbie !
  • Pas de guide pour faire son coming-out à votre beau-frère : ce n’est pas parce qu’il vous fait fantasmer qu’un livre va tout arranger… Attendez simplement qu’il ait fini la douzième bouteille de champagne !
  • De toute façon, une personne sur deux sera déçue de son cadeau, alors autant ne pas se prendre trop la tête…

Pour beaucoup de couples (tous couples confondus…), les fêtes sont l’unique occasion de se séparer de leur moitié ! Pendus au téléphone pour partager les dernières disputes entre vos deux oncles, véritables hyènes en furie qui décident temporairement de faire la trêve à Noël, ils recommenceront le sujet de l’héritage revenu sur la table savamment décorée… Oui, toutes ces mèches de bougies, un moment, finissent par allumer ce petit monde qui ne se consume pas que d’amour… Heureusement, les enfants sont là… Ils jouent avec la cire… Avec un peu de chance, les pompiers vont débarquer !

Si tu envisages carrément d’emmener ton mec avec toi pour ce coming-out, il faut aussi le préparer psychologiquement : est-il prêt à supporter le festival d’imitations ratées de ton frère et le décolleté gênant de ta mère ? Toi, passe encore, tu y es habitué depuis le plus jeune âge… Mais le faire subir à ton amoureux… Dis-toi que s’il est capable de se marrer quand ta cousine va monter sur la table pour chanter les « Trois cloches » version Tina Arena, c’est gagné ! Si vous pouffez de bon cœur quand ta sœur racontera une blague sur les pédés, parce qu’elle est vraiment drôle et non parce qu’elle est pathétique, c’est que vous êtes arrivés à un niveau de complicité qui dépasse la simple politesse !

Mais ne pense JAMAIS, malheureux-se, que l’inverse soit possible ! NE MONTE PAS sur la table pour faire ton récital de Sylvie Vartan dans sa tenue de Vegas 82, ne raconte pas non plus tes blagues salasses : JAMAIS ! La complicité dans la famille, ça ne va que dans un sens ! Au pire, ça fait des souvenirs dont on rira plus tard, au mieux, vous avez un DVD tout neuf de Dalida, et ça, c’est quand même pas rien.

Si té décision est prise et mûrement réfléchie, lance-toi ! Je ne pense pas qu’on puisse jamais reprocher à quiconque d’être amoureux, ni de vouloir partager sa joie. Nous n’avons pas à avoir honte de nous, c’est les potentiels homophobes qui devraient se cacher, pas nous.

Ton amour et ta confiance seront tes plus beaux présents cette année !

Passez de très bonnes fêtes !

HULU tv christmas magic cbs

ads