Harry Potter dans une bande-dessinée gay pour les victimes d'Orlando
Culture

Harry Potter dans une bande-dessinée gay pour les victimes d'Orlando


Pour la première fois, J.K. Rowling a approuvé l’apparition des personnages d’Harry Potter dans une bande-dessinée. Pour l’occasion, elle a choisi une oeuvre qui soutient la communauté LGBT, comme le rapporte le New York Times.

Salut les professionnels de la BD : Quelqu’un serait intéressé à l’idée de réaliser un album en hommage aux victimes d’Orlando ?

Nous sommes le 12 juin 2016. Omar Mateen, un citoyen américain d’origine afghane, a ouvert le feu dans une célèbre boîte de nuit gay d’Orlando : le Pulse. Au total, cinquante personnes sont tuées, et cinquante-trois autres blessées. Le forcené est finalement tué par les forces de l’ordre, mais l’Amérique ressort endeuillée de la plus grande tuerie de masse de son histoire. Les messages de soutien et les hommages se multiplient aux Etats-Unis et au-delà du sol américain. Marc Andreyko est abattu par la nouvelle. Dessinateur pour Marvel et DC Comics, il lance un appel sur Facebook et monte un projet d’album pour « faire le deuil des victimes, soutenir les survivants, célébrer la communauté LGBT et examiner l’amour dans le monde d’aujourd’hui ». Twitter a déjà laissé sa marque; L’album s’intitulera Love is love.

 

tetu-22-12-2016-harry-potter-bande-dessinee-lgbt
Crédit illustration IDW Publishing

 

Disponible à la vente à partir du 28 décembre, ce dernier a été réalisé bénévolement par 200 paires de mains. Des artistes et des écrivains parfois inattendus – comme le documentariste Morgan Spurlock (Super Size Me) ou l’acteur ouvertement gay Matt Bomer – qui ont voulu rendre hommage par le dessin aux victimes de la tragédie. « C’était thérapeutique » analyse Marc Andreyko. Sur les 144 pages que compte l’album, une centaine d’histoires courtes ne dépassant jamais les deux feuillets. Parmi elle, une représentation d’Harry Potter, de Ron Weasley, d’Hermione Granger et d’Albus Dumbledore sur fond blanc, réalisée par le dessinateur à succès Jim Lee.

« Si nous avions l’auteure la plus vendue au monde, il nous fallait le plus grand des artistes » a expliqué Marc Andreyko au New York Times.

 

Harry Potter J.K. Rowling bande-dessinée
Crédit photo Instagram/@jimleeart

 

Au dessus de la troupe, l’un des cadres de DC Comics, Mark Chiarello, a dessiné un drapeau arc-en-ciel surgissant à la manière d’un patronus invoqué par les quatre sorciers. En bas de l’image, les éditeurs ont ajouté une phrase de Dumbledore tirée de Harry Potter et la coupe de feu, qui a inspiré Jim Lee dans son dessin et qui donne tout son sens à l’illustration :

Les différences de langage et de culture ne sont rien si nous partageons les mêmes objectifs et si nous restons ouverts les uns aux autres.

(Differences of habit and language are nothing at all if our aims are identical and our hearts are open.)

L’utilisation des personnages et de la citation de J.K. Rowling ont reçu la bénédiction de cette dernière; une première selon Jeanne Magazine. L’auteure confirme ainsi son engagement de longue date envers la communauté LGBT.

Elle concrétisait déjà les espoirs de beaucoup en affirmant la présence d’un personnage homosexuel dans la saga : Albus Dumbledore, le directeur de Poudlard, dont le public découvrira le passé dans les prochains volets des Animaux fantastiques.

Love is love sera vendu à 10 dollars à partir du 28 décembre. L’argent récolté sera intégralement reversé à Equality Florida et à son fonds de soutien à l’adresse des victimes de la tuerie d’Orlando et de leur famille. Il est déjà disponible en pré-commande à cette adresse.

ads