Aidez l’asso des Séropotes à financer ses week-end de ressourcement
Santé/Forme

Aidez l’asso des Séropotes à financer ses week-end de ressourcement


Il y a 10 ans déjà se créait l’association des « Jeunes séropotes », depuis sans limite d’âge, lors d’un week-end entre amis. Depuis, les « week-end » de ressourcement ne se sont jamais arrêtés. Ces espaces permettent d’échanger, de souffler au vert et de se recharger en énergie. L’association a besoin du soutien de tous pour les perpétuer.

Depuis le début, l’objectif des Séropotes est de recréer du lien social pour les séropositifs, qui viennent parfois de découvrir leur maladie ou qui sont confrontés à des situations isolantes ou stigmatisantes. Ils permettent de réunir des personnes qui parfois n’ont pas dit à leurs proches qu’ils vivaient avec le VIH, certains complètement flippés tandis que d’autres l’ont bien assimilé, chacun à différents degrés.

Les « Tupp’VIH » (tables rondes inspirées des réunions Tupperware !) permettent d’aborder en petits groupes des sujets liés à la gestion de la maladie au quotidien, que ce soit l’annonce aux proches ou les couples séro-différents. Plus de 120 membres y ont trouvé un endroit où parler sans tabou. Lors des Apéropotes, deux fois par mois dans un bar parisien, on discute aussi et surtout on se détend.

Pierre, 31ans, raconte qu’il a
… trouvé avec les Séropotes un vrai lieu de discussions où des mecs de mon âges partagent certaines de mes craintes, comprennent certains sentiments, échangent leur point de vue sur notre maladie… Bien sûr les Séropotes ce n’est heureusement pas que ça et venir aux soirées c’est aussi passer de bons moment sans crainte d’être montré du doigt…
Pour Gérald, 28 ans, c’est
… un espace de dialogue indispensable, qui se démarque des autres institutions militantes, d’aide, ou médicales.

Ressourcement

Chaque année, l’association organise également des week-end de ressourcement à 100 km de Paris, dans la maison des « Amis de Bonneuil« , un gîte LGBT. C’est une bulle safe pour 30 personnes, deux fois par an, pendant 2 jours. Ce sont des moments privilégiés, l’occasion de souffler et de rompre avec le quotidien parfois terni de secrets, de frustration et de rejet. C’est un endroit isolé et chaleureux pour parler, rire et discuter librement sans jugement ni peur…

Stéphane, le co-président de l’association, nous explique ce que cela lui a apporté :

Ce sont des temps pour discuter  et aussi pour se faire du bien. Certaines personnes ne sont pas disponibles dans l’année pour les « Tupp’ » donc c’est l’occasion pour eux de parler de tout, de se faire du bien, de ne pas avoir de tabou ni la peur d’être jugé en tant que séropositif. Ce sont des moments chargés en émotions, pas forcément négatives d’ailleurs. Je n’étais pas très chaud au départ pour y aller, j’en suis ressorti enchanté.

Mais ces rendez-vous ont un coût (hébergement, transport, alimentation…) qui sont financés par l’association, afin de ne laisser personne sur le bord de la route. Ils ont donc lancé une « cagnotte » afin de récolter les fonds nécessaires à l’organisation de ces week-end, avec l’objectif d’en réaliser trois par an, tellement la demande est forte de la part des membres. Les organisateurs de ce week-end sont tous administrateurs et tous bénévoles.

Vous pouvez donc les aider en faisant un don ici : https://www.helloasso.com/associations/les-seropotes-paris/collectes/financement-d-un-week-end-de-ressourcement

 

ads