Objets du désir

"Blued est moins porté sur le sexe, plus sur les échanges autour de centres d'intérêt communs"


Blued est le premier réseau social gay au monde. TÊTU a rencontré l’un de ses utilisateurs qui nous raconte son expérience sur cette appli qui révolutionne les rencontres au masculin.

Vous n’avez pas fini d’entendre parler de Blued, la nouvelle appli mobile qui se veut avant tout comme un véritable réseau social gay. Pour s’en persuader, il suffit de voir toutes les fonctionnalité proposées par Blued sur sa version bêta, qui est d’ores et déjà disponible en France.

Mais qu’en est-il réellement ? Qu’est-ce qui fait la différence, la singularité de Blued côté utilisateur ? En somme, pourquoi faudrait-il s’y inscrire ? C’est pour répondre à toutes ces questions que nous avons rencontré Latiotl, originaire de la Réunion, qui surfe depuis plusieurs mois sur le premier réseau social gay au monde.

Installez dès maintenant la version bêta de Blued sur votre smartphone.

Pourquoi as-tu choisi Blued ?

Je viens d’un endroit où l’homosexualité est encore taboue, donc j’ai décidé de m’inscrire sur Blued pour faire des rencontres plus facilement. En plus, j’ai découvert que c’était une application d’origine chinoise. Même s’il y a des mecs de tout horizon, c’est un aspect qui m’a beaucoup plu car je suis fan de cultures asiatiques. Je me suis dis que j’allais pouvoir apprendre pas mal de choses à ce sujet.

Est-ce que tu as pu rencontrer beaucoup de monde ?

Oui, j’ai discuté avec plein de personnes depuis mon inscription. Près de chez moi mais également à distance grâce à la fonctionnalité qui permet d’explorer le monde entier. Depuis quelques mois, je me suis installé à Paris et j’ai remarqué qu’il y a de plus en plus de gens qui s’y inscrivent. On peut vraiment créer un réseau d’amis.

Du coup, as-tu trouvé sur Blued ce que tu recherchais ?

Oui, car comme je le disais, je suis très curieux des autres et des cultures asiatiques. Je commence à apprendre le chinois grâce à des contacts qui se trouvent en Chine. Je m’informe également beaucoup sur la manière de vivre dans les pays asiatiques, notamment quand on est gay, je trouve ça passionnant. Même si ce sont des gens qui vivent à l’autre bout du monde, on partage plein de choses en commun et on crée de vrais liens. Et ça débouche même sur des rencontres dans la vraie vie.

Quelles fonctionnalités aimes-tu particulièrement sur l’appli ?

J’adore le fait de pouvoir répondre en live à des messages grâce à la vidéo, un peu comme sur Snapchat, et de pouvoir associer son compte Instagram et son compte Blued. Enfin, je trouve le design général de l’appli très bien pensé, très facile d’utilisation, on sent qu’il y a eu un réel effort de ce côté de là.

Pourquoi recommanderais-tu Blued ?

Je trouve que ça change des appli qu’on connaît jusqu’à présent. Blued est beaucoup moins porté sur le sexe, plus sur les échanges autour de centres d’intérêt communs. On peut rencontrer et discuter avec des gens partout dans le monde. Et puis, il y a un bon esprit, je trouve les gens vraiment sympas.

Article sponsorisé par Blued
  • bertrand DUMOULIN

    PUFFFFF .
    ça serait pas un peu du publi-reportage ?

    L appli peu être très bien, après ça deviens ce que les gens en font.

    Et si tous les connards qui sont sur les sites s y mettent et ben ça deviendra la même. Recherche de Q, de drogue, mecs hyperselectifs, comportement à la con.

  • François

    Ceci n’est pas un article ! C’est juste de la pub !

  • Brice NEHAM

    C’est marqué en bas de l’article: Sponsorisé par Blued. Les commentaires qui dénoncent un pub sont hors sujet.

ads