Instaguys : Raph, 26 ans, Lyon
Beaux Mecs

Instaguys : Raph, 26 ans, Lyon


Mais qui se cache derrière les vignettes carrées d’Instagram ? Aujourd’hui, on vous présente Raph, juriste lyonnais au sourire enjôleur.

raph_lebrn

A chaque fois que je parcours Instagram à la recherche d’un nouvel Instaguy, je me dis que le monde est beau. Tant par les superbes photos de paysages, de destinations lointaines et de nourriture alléchante que l’on découvre que par les portraits de jolis garçons, souvent dénudés, que l’on croise en abondance.

raph_lebrn

Mais la beauté physique, bien qu’agréable à regarder (je mets au défi quiconque me soutiendra le contraire), ne fait pas tout. Elle peut être lisse et plastique ou bien s’avérer pétillante. C’est le cas de Raphaël, que j’appellerai d’emblée Raph. Son charme nous donne envie d’instaurer une proximité, fusse-t-elle illusoire.

raph_lebrn

Mais qui est ce jeune homme au sourire enjôleur qui nous pique en plein cœur ? Raph a 26 ans et vient tout juste d’emménager à Lyon. J’aurais tant voulu que ce soit à Paris… Juriste de formation, il débute un nouveau travail comme « contract manager dans le secteur de la Défense ». Vous n’en saurez pas plus : top secret ! Au charme, voici une dose de mystère qui m’achève sur ma chaise.

raph_lebrn

Je reprends doucement mes esprits pour continuer à explorer cet inconnu. J’apprends qu’il a des origines libanaises. « Un pays magnifique et aussi très accueillant. Je ne peux que conseiller de le visiter ! ». L’invitation est lancée. Cependant, il n’y a jamais vécu, ses « parents ayant fui la guerre au lendemain de leur mariage », traçant « une blessure » dans l’histoire familiale. « Appartenir à une grande famille, mais sans la connaître ; être d’une autre culture sans en parler la langue : j’ai longtemps eu du mal à savoir d’où je venais ».

raph_lebrn

C’est d’ailleurs un peu pour ça que Raph a accepté de se prêter au jeu de nos questions. « J’apprends à m’affirmer et m’assumer petit à petit tel que je suis, bien que mon contexte familial ne soit pas très friendly. Le fait de se prêter à ces questions permet non seulement de s’ouvrir aux autres, mais aussi de faire une introspection, exercice assez rare de fait… Pour cette raison, merci à l’équipe TÊTU de m’en avoir donné la chance ! ». Un témoignage sensible et très personnel qui montre qu’il y a beaucoup à voir au-delà des vignettes carrées d’Instagram.

raph_lebrn

Enfin, j’apprends que Raph est un garçon passionné. Il aime le voyage, mais à sa manière: « Alors que certains estiment que voyager c’est visiter de nouvelles villes, paysages et monuments, j’appréhende plutôt les voyages comme un moment propice aux rencontres personnelles. Par exemple, mes voyages les plus marquants étaient en Syrie, au Cameroun et en Palestine où j’ai eu la chance de tisser des liens forts avec quelques locaux en peu de temps. L’expérience est riche et inoubliable ».

raph_lebrn

Le sport tient aussi une place importante dans sa vie : « J’ai développé une passion pour le rugby qui m’a fait jouer quelques années pour le XV de ma fac à Montpellier, et depuis plus récemment pour la course à pied qui me conduit à me surpasser en battant mes propres records. Pour 2017 je me suis fixé de participer à mon premier semi-marathon et d’être finisher en moins d’1h35. Cela m’a permis de gagner confiance en moi et de m’affirmer de plus en plus. » Un esprit sain dans un corps sain !

raph_lebrnraph_lebrn raph_lebrn

Instagram : @raph_lebrn

  • Victor Tebes

    J’ai pas compris au final.. gay ou pas gay ? Parce que autant « m’assumer petit à petit tel que je suis, bien que mon contexte familial ne soit pas très friendly » ça y laisse penser, autant le reste ?

  • Puls Quasar

    Eh bien, gay, ça me semble évident, non ?

    • Victor Tebes

      Ok, parce qu’ils tournent autour sans le dire clairement, je me demandais pourquoi

ads