4 conseils simples pour améliorer sa récupération par le sommeil
Santé/Forme

4 conseils simples pour améliorer sa récupération par le sommeil


Suivez ces 4 conseils simples et efficaces pour favoriser l’endormissement, la récupération nerveuse, musculaire et la performance sportive.

La séance de sport est un « stimuli » qui précède la progression qui a lieu pendant la récupération. Pour booster cette récupération et ainsi votre progression, la solution passe par une bonne diététique, un mode de vie sain, une bonne santé psychologique et… un sommeil au top.

Au delà du repos du système nerveux (qui commande vos muscles et vous permet donc d’être performant), le sommeil permet une libération d’hormones de croissance propice au développement musculaire.

Éloigner l’activité sportive du coucher

Si vous avez des difficultés à vous endormir après une séance de sport, la proximité de ces événements en est sans doute la cause. Vous êtes dans un état d’éveil et d’excitation consécutif à la pratique sportive. Ce qui est une très bonne chose pour être performant, mais pas un état idéal à l’endormissement. Si vous ne pouvez pas modifier vos heures d’entraînements, une période de relaxation basée sur la maîtrise de la respiration peut-être une solution efficace pour « sortir » de votre séance.

La régularité, encore !

Nous le remarquons lors du changement d’heure ou lors de déplacements à l’étranger, notre horloge biologique n’aime pas être bouleversée. Or notre rythme de vie entraîne souvent un décalage entre la semaine et le week-end. Ce décalage est source de fatigue. Ainsi, malgré des nuits de sommeil complètes, il est classique de commencer la semaine en se sentant encore plus fatigué. Vous avez perdu le rythme ! CQFD.

Tentez d’adopter un rythme de vie proche de la semaine (ou bien un rythme de vie proche du week end ?). La régularité est le maître-mot.

Inscrire le passage au lit dans une routine

Prendre une douche, se brosser les dents et se plonger dans un bouquin… trouvez de petites habitudes avant de vous coucher. Le cerveau se conditionne et associera ces rituels quotidiens au sommeil. Et lorsque vous sentez que c’est l’heure (les yeux qui piquent ?), ne tardez pas sous peine de manquer le cycle et de devoir attendre le suivant… (durée approximative d’un cycle : 1h30).

Une chambre à coucher favorisant le sommeil

N’avez-vous jamais ressenti un état d’excitation le soir alors même que pendant la journée vous n’aviez pour rêve que de retrouver votre lit ?

La lumière des écrans, qu’il s’agisse de la télévision, de l’ordinateur ou de Grindr sur votre smartphone en est la cause. La longueur d’onde de la lumière bleue projetée active nos neurones qui nous maintiennent dans un état d’excitation cérébral et retardent alors les signaux biologiques du sommeil.

Résultat : vous allez vous coucher quelques heures plus tard et compte tenu de l’intransigeance de votre réveil, votre volonté d’éponger votre dette de sommeil en restera à l’état de rêve (si court soit-il cette nuit là).

L’éloignement de ces objets technologiques est alors un geste salutaire pour retrouver les bras de Morphée.

Pensez aussi à éteindre les appareils qui peuvent vous réveiller dans votre sommeil (à noter que l’on ne se rend pas compte de toutes les fois où l’on se réveille).

Retrouvez notre coach Romain Moreau sur son site : rm-coach-sportif

Romain Moreau

ads