Pologne : Un jeune gay élu maire de son village avec 88% des votes
Actualité

Pologne : Un jeune gay élu maire de son village avec 88% des votes


En Pologne, dans un petit village, 700 habitants sur 800 ont voté pour un maire gay. Preuve que les mentalités évoluent ?

Łukasz Włodarczyk vit à Bobrowniki, une commune de 800 habitants au Nord de la Pologne, dans la municipalité de Damnica. Biologiste de formation, ce jeune trentenaire a récemment été élu maire du village par la quasi totalité des habitants. En effet, comme le rapporte la presse locale, 700 villageois sur 800 ont voté pour Łukasz Włodarczyk. Seul un électeur a voté pour son opposant et il semble que ce soit lui-même. Le reste des villageois n’a pas voté ou n’était pas en âge de le faire.

Le nouveau maire est en couple depuis quatre ans avec son compagnon, Łukasz Ciężadło. Les deux hommes se sont récemment mariés à Édimbourg. Le mariage pour tous n’étant pas reconnu en Pologne, cette union célébrée à l’étranger n’a aucune valeur. Les deux hommes sont toujours considérés comme célibataires aux yeux de l’administration locale.

Evolution du regard porté sur l’homosexualité

L’élection d’un maire gay dans une petite localité rurale de Pologne a suscité l’intérêt de plusieurs médias locaux, qui ont interrogé les habitants de Bobrowniki ainsi que le nouveau maire. Ce dernier a expliqué que ce sont les habitants du village qui l’ont poussé à se présenter lorsque le précédent maire a démissionné. Ils savent que Łukasz vit en couple sans que cela ne pose de problème. « Il est très poli, instruit, agréable », confie une habitant à la chaîne tvn 24. Et une autre d’ajouter : « On n’est pas intéressé par leur mode de vie ou leur orientation sexuelle ».

La Pologne est un pays réputé pour sa ferveur religieuse et le poids de la tradition chrétienne qui innerve l’ensemble de la société, surtout depuis l’arrivée au pouvoir du parti d’extrême droite Droit et Justice (PiS) en 2015. L’homophobie est encore très répandue, comme en témoigne un rapport sur les crimes de haine d’Amnesty International, publié en 2015.

Cependant, on observe ces dernières années une évolution des mentalités et du regard porté sur l’homosexualité en Pologne. En 2011, Robercie Biedroniu et Anna Grodzka deviennent les premiers parlementaires de Pologne issus de la communauté LGBT. En 2014, Robercie Biedroniu est le premier maire gay du pays. Il est élu à Słupsk, une ville de près de 100.000 habitants située à une trentaine de kilomètres de Bobrowniki. Preuve que l’ouverture de la société polonaise sur les questions LGBT ne se fait pas que dans les grandes villes.

 

Crédit photo : Facebook

  • Julien Deb’s

    en faite tout le monde devrait en avoir rien a faire de l’orientation sexuelle , de la couleur de peau ou du sexe du moment qu’il ou elle fasse bien son boulot … Perso je ne voterais pas pour quelqu’un juste par ce qu’il est gay mais ne verrais pas de soucis si son programme me conviendrait

  • Stephanie Martin

    Personnellement, je ne voterais pas pour quelqu’un juste parce qu’il est hétéro, mais je ne verrais pas de souci si son programme me convenait… Ah oui : ça marche aussi dans ce sens-là 🙂

ads