Buzz/People

Kristen Stewart : "Je ne pense pas que Trump me déteste, je pense qu'il était amoureux de mon ex"


Dans l’émission Saturday Night Live, Kristen Stewart prend un malin plaisir à se moquer de Donald Trump, lequel a tweeté onze fois à son sujet.

Saturday Night Live (SNL) est une émission américaine à succès, diffusée en direct depuis octobre 1975. Elle propose de nombreux sketchs interprétés par un casting régulier mais également par des stars. Samedi dernier, Kristen Stewart – l’actrice principale de la saga Twilight – s’est prêtée au jeu et y a pris beaucoup de plaisir. En effet, elle a profité de son passage devant les caméras pour se moquer de Donald Trump, lequel est régulièrement pris comme cible dans l’émission, a fortiori depuis son élection.

Il faut dire qu’il y a un lourd passif entre la star américaine et le nouveau président des États-Unis. Une histoire de désamour. Kristen Stewart a déterré des tweets de Donald Trump datant de 2012 et ce dernier en prend pour son grade (comme c’est souvent le cas lorsque le milliardaire dégaine Twitter, au grand dam de son équipe de communicants). Pour on ne sait quelle raison, Donal Trump avait à l’époque décidé de se reconvertir en conseiller conjugal :

Robert Pattinson ne devrait pas se remettre avec Kristen Stewart. Elle l’a trompé comme un chien et le refera. Il peut faire mieux que ça.

Donald Trump amoureux de Robert Pattinson ?

Et Kristen Stewart de faire remarquer au public hilare : « Je sais ce que vous pensez. C’est fou, le président a tweeté une fois à ton sujet. Non, non, non, le président a tweeté onze fois à mon sujet ». Car les conseils avisés de Donald Trump ne s’arrêtent pas là et il tweetera quelques jours plus tard : « Tout le monde sait que j’ai raison, que Robert Pattinson devrait laisser tomber Kristen Stewart. Dans quelques années, il me remerciera. Sois malin, Robert ». La modestie de Donald Trump était déjà à l’oeuvre.

Bien que Kristen Stewart se doute que le président des Etats-Unis ne l’apprécie guère, elle tente malgré tout de lui trouver des excuses : « Je ne pense pas que Donald Trump me haïsse, je pense qu’il est amoureux de mon petit ami ». Avant de se rendre compte qu’il va vraiment la détester après cette émission : « Vous ne m’aimez vraiment pas maintenant que je présente SNL. Et je suis tellement lesbienne mec ».

Si Kristen Stewart a publiquement fait son coming-out en juillet dernier, il est rare qu’elle mentionne son orientation sexuelle lors de ses apparitions. Une prise de position aux accents politiques alors que l’administration Trump commence à mettre en oeuvre son programme. Le récent « Muslim ban », interdisant l’entrée du territoire aux ressortissants de 7 pays majoritairement musulmans, laisse présager de futures restrictions aux droits des personnes LGBT, bien que ses conseillers s’en défendent.

ads