Vidéo

Vidéo : Diesel et David LaChapelle s'allient contre Trump


Dans sa campagne de printemps réalisée par David LaChapelle, Diesel critique ouvertement l’administration Trump avec un message politique fort.

La nouvelle campagne de Diesel pour le printemps 2017 est forte, colorée et légèrement subversive. Intitulée « Make Love, Not Walls » (Faites l’amour, pas des murs), elle vise clairement l’administration Trump et sa volonté de bâtir un mur entre le Mexique et les États-Unis. En effet, cette promesse de campagne du milliardaire américain refait régulièrement surface. Ce dernier a récemment émis l’idée de taxer les importations mexicaines pour financer la construction de cette frontière physique qui existe déjà dans les faits.

Dans un clip à l’esthétisme ultra-coloré – signé de l’artiste américain David LaChapelle -, on découvre un mur, gris et terne, séparant plusieurs personnes qui se lancent des fleurs en dansant. Elles finissent par faire exploser le mur et se rejoindre à travers un trou en forme de cœur. Tout le monde se met alors à danser et à s’embrasser dans un déchaînement de joie. On assiste même à une cérémonie de mariage gay. Pour finir, un tank zébré et multicolore fait son apparition, pour mieux symboliser la détermination du groupe à faire sauter – de manière pacifique – les barrières qui les séparent.

Chez Diesel, nous avons une position forte contre la haine et plus que jamais nous voulons que le monde le sache, a confié le directeur artistique de Diesel, Nicola Formichetti.

Au-delà de la célébration d’un mariage gay, Diesel a également fait appel à des personnalités remarquables pour défendre sa vision de la diversité et de l’amour. Ainsi, on aperçoit le modèle transgenre Laith Ashley et l’ancien participant de la saison 3 du RuPaul’s Drag Race, Raja. Enfin, on notera la présence du génialissime danseur ukrainien, Sergueï Poulounine. Celui-ci a déjà collaboré avec David LaChapelle dans la version 2015 du clip « Take Me To Church » du groupe Hozier.

Diesel n’est pas la première entreprise à s’élever contre la politique de l’administration Trump. Les marques d’alcool Budweiser et Johnny Walker ont toutes récemment deux dévoilé des clips engagés et célébrant la diversité des États-Unis.

  • MadMax 2k12

    le clip est un doux rêve sous acide.

    alors non:
    les migrans clandestins méxicains, ne traverse pas la frontiere en jeans diesel a 500 euros avec 500 euros ils se construiraient une maison.
    non le béton c’est solide les barbelés sont tranchants et le cartel aussi
    oui ces gens se font vendre votre clip et se retrouve les esclaves (genre champs de cotons je cite l’avocat du diable dupont-m, et qui va nettoyer nos chiotte nous faire à bouffer et faire nos poubelles!!)

    vous vendez du rêves au miséreux pour votre confort.
    les méxicains méritent mieux que le sort qui leur est infligé A CAUSE DE LA FRONTIERE PASSOIRE.

    déporter les peuples c’est un crime.

    la réalité est sur webchoc.
    trafic d’etre humain
    de drogue
    d’arme

    50 000 innocents tué au Mexique par ans par le cartel financer et fourni par la drogue revendu au us grâce au réseau d’immigrants esclaves car déporté dans un pays étrangés à l’insu de leurs plein grès, via les même cartels. faire un mur parait la moindre des politesse

    les frontières c’est comme la capote.

    Moins agréable sur le moment, mais plus sure à terme.

    ca sauve des vies.

    • Alexander Grey Bucket

      Mais c’est un clip, dugland… Au moins une marque fait quelque chose et ca fait du bien…
      Toujours un pour ouvrir sa gueule pour rien dire.

      • MadMax 2k12

        quoi vous êtes contre la capote?

  • Par contre, le Maroc a le droit de construire un mur pour se protéger des algériens, mais ça, tout le monde s’en fout.
    Par contre, quand c’est Trump, c’est mal.

  • Jeremie Verdier

    Pour l’instant Trump a ménagé les LGBT. Mais s’ils continuent à le provoquer ils vont prendre cher. Les conservateurs Républicains n’attendent que ça.

    • MadMax 2k12

      oui le deuxieme effet kiscool va pas tarder à se faire sentir!

ads