Les Mots à la bouche vous replongent en adolescence
Culture

Les Mots à la bouche vous replongent en adolescence


Chaque semaine Les Mots à la bouche vous proposent une sélection de leurs coups de cœur littéraires. Vous vous en lécherez les babines !

Cette semaine, on fête la sortie du prequel de la trilogie de la Nouvelle Orléans de Poppy Z. Brite, qui raconte la jeunesse et la rencontre de ses héros gays cuisiniers, et on reste sur la thématique de l’adolescence avec un grand classique de Gore Vidal et un très beau roman récent de Megan Kruze.

adolescence

La valeur de X, roman de Poppy Z. Brite, Au diable Vauvert, 287p, 20€

Synopsis : Les héros de la fameuse trilogie culinaire de Poppy Brite sont ici encore jeunes garçons, dans un quartier pauvre de la Nouvelle-Orléans. Amis d’enfance, Gary et Rickey deviennent amants à seize ans et sont alors confrontés à ce qu’est être gay au sein d’une famille catholique traditionnelle, et dans le milieu machiste de la restauration, où ils commencent à travailler. Ils construisent là leurs rêves, leur courage, leur créativité, leur lien. En racontant la formation de leurs gouts amoureux et culinaire, La Valeur de x explore ce moment où l’adolescent entre en lutte contre les modèles de la famille et de la société. S’éloignant du sensationnalisme de ses premières œuvres, Brite dresse un portrait de la Nouvelle Orléans plus lumineux et plus réaliste que jamais.

Avis du librairie : Amis à 6 ans, amants à 16 ans, Gary et Rickey, prolos de la Nouvelle Orléans, vont écumer les cuisines de la ville avant d’ouvrir leur resto. Une histoire légère, sans pathos, et qui – chose plus rare – finit bien ! Voici leurs péripéties en 4 volumes. Vous reprendrez bien un petit verre !

Pour aller plus loin : www.motsbouche.com

adolescence

Un garçon près de la rivière, roman de Gore Vidal, Rivages, 286p, 8,80€

Synopsis : Deux adolescents, Jim Willard et Bob Ford, découvrent l’amour physique avant de se séparer à la fin de l’été. Pendant les années qui suivent, au cours d’un périple américain qui le mènera à vivre sur un cargo au large de l’Alaska, puis chez une star d’Hollywood dans les années 30, et à New York parmi les écrivains du Village, Jim Willard tentera de retrouver le moment de grâce qui a marqué la fin de son enfance.

Avis du librairie : Oublions le parfum de scandale qui a entouré la publication de ce livre dans l’Amérique des années 40. Si certes cela demandait de l’audace que de publier cette rencontre entre deux garçons et ce qui va en découler, là n’est pas l’essentiel. Ce qu’on lit aujourd’hui, c’est une histoire d’amour sensible et profonde.Un classique absolu.

Pour aller plus loin : www.motsbouche.com

adolescence

De beaux jours à venir, roman de Megan Kruse, Denoël, 374p, 21,90€

Synopsis : « Je t’aime, je te déteste, je suis désolé. » Voilà l’éternelle litanie des disputes, gifles, cris et réconciliations qui a secoué l’enfance de Jackson et Lydia. Jusqu’au jour où Amy, leur mère, reçoit le coup de trop et leur demande de rassembler leurs affaires au plus vite. Cette fois, c’est sûr, ils s’en vont afin de fuir Gary, homme violent et froid. Premier arrêt au Starlight, motel crasseux qui va leur servir de refuge. La petite Lydia, 13 ans, affiche déjà une expression d’inquiétude constante. Son frère, Jackson, 18 ans, est un beau jeune homme, fragile et délicat. Tous les trois s’endorment sereins et soulagés, mais au petit matin, Jackson a disparu. Croyant gagner l’amour d’un père qui le rejette, il est retourné chez eux et a trahi sa mère et sa soeur en indiquant à Gary l’adresse du motel. Amy se rend alors à l’évidence : si elle veut assurer sa sécurité et celle de Lydia, elle va devoir abandonner son fils.

Avis du librairie : Élevé entre un père violent et une mère désemparée, Gary trouve complicité et amour auprès de sa brillante petite sœur qu’il tente de protéger de la chape familiale. C’est en cherchant malgré tout à plaire à son paternel méprisant qu’il trahit sa mère, entraînant la rupture. A la rue, poussé à la prostitution, il finira main d’œuvre sur un chantier au cœur de l’Amérique profonde où contre toute attente, sa première histoire d’amour l’attend. Un premier roman d’une grande justesse, subtil, qui multiplie les points de vue et brosse un portrait très touchant d’un adolescent découvrant son homosexualité et les affres de l’amour, le poids de la culpabilité et les liens indéfectibles de la famille. Une réussite !

Pour aller plus loin : www.motsbouche.com

ads