Manchester United : premier club de foot partenaire d'une association LGBT
Actualité

Manchester United : premier club de foot partenaire d'une association LGBT


En devenant le premier club de foot partenaire d’une association LGBT au Royaume-Uni, Manchester United confirme son leadership dans la lutte contre l’homophobie.

Manchester United, le club de foot le plus riche du monde, a annoncé la semaine dernière sur Twitter qu’il s’associait à Stonewall, la plus importante association de lutte pour les droits LGBT du Royaume-Uni. En unissant ses forces avec cette dernière, le club de Premier league souhaite renforcer son engagement contre les LGBTphobies qui gangrènent le milieu du sport, et notamment le monde du foot. Richard Arnold, le directeur du club anglais, a déclaré au sujet de ce partenariat :

Le club fait preuve d’un engagement continu pour l’égalité à tous les niveaux et, avec nos 649 millions de fans à travers le monde, il est de notre responsabilité de montrer notre soutien et notre reconnaissance à tous ceux qui aiment notre club de foot.

Renforcer la lutte contre l’homophobie

Ce n’est pas la première fois que Manchester United travaille de concert avec Stonewall pour lutter contre les discriminations. L’année dernière, le club était l’un des premiers à soutenir la campagne « Rainbow Laces » (Lacets arc-en-ciel) lancée par l’association LGBT pour lutter contre l’homophobie et la transphobie sur le terrain et dans les gradins. En arborant des lacets aux couleurs de l’arc-en-ciel, les joueurs du club (et de bien d’autres) affichaient leur soutien à la diversité et à l’égalité. Cette initiative avait même fait des émules en France à l’initiative du Panamboyz United, un club de foot LGBT.

Ce partenariat inédit entre un club de foot professionnel et une association LGBT vise à renforcer la lutte contre les LGBTphobies au-delà des opérations ponctuelles comme la campagne « Rainbow Laces ». Ainsi, cette année, Manchester United accueillera dans son stade historique – le Old Trafford – un sommet composé d’ateliers et de prises de parole afin de d’échanger sur les bonnes pratiques et les outils permettant une meilleure inclusion dans le sport.

En janvier dernier, Greg Clark, le patron du foot anglais, avait émis l’idée d’un coming-out collectif des joueurs afin de lutter contre la stigmatisation individuelle dont ils pourraient faire l’objet.

En Espagne, le FC Barcelone a également fait montre d’engagement dans la lutte contre les LGBTphobies dans le sport en invitant officiellement le premier arbitre ouvertement gay d’Espagne à assister à un match. Ce dernier avait été victime d’homophobie suite à son coming-out, allant jusqu’aux menaces de mort.

En France, ainsi que dans la plupart des clubs de foot de Premier league, aucun joueur en activité n’a encore fait son coming-out.

 

Couverture : Campagne « Rainbow Laces » – © www.manutd.com

ads