Festival Extra Ball : le Centre culturel suisse questionne le genre et la sexualité
Culture

Festival Extra Ball : le Centre culturel suisse questionne le genre et la sexualité


Du 12 au 15 avril 2017, le Centre culturel suisse de Paris organise le festival Extra Ball. L’occasion de questionner le genre et la sexualité, entre autres.

Le Centre culturel suisse de Paris (CCS), situé en plein cœur du Marais, a pour vocation de faire découvrir la diversité de la création artistique contemporaine suisse en France. Dans le cadre de cette mission, le CCS organise chaque année depuis neuf ans le festival Extra Ball. L’édition 2017 se tiendra du 12 au 15 avril et donnera carte blanche aux programmateurs de l’insolent festival lausannois Les Urbaines, pour une programmation qui s’annonce toujours aussi hybride et transdisciplinaire. Ainsi, les performances mêleront chant, théâtre, danse… dans des mises en scènes audacieuses et décalées.

Le genre en question

Deux performances s’intéresseront à la notion de genre. Tout d’abord, celle du duo Contemporary Cruising (Tomislav Feller et Manuel Scheiwiller) : Complete Body. Dans une scénographie esthétisante, deux bodybuilders réaliseront une chorégraphie atmosphérique. Grâce à leurs corps transformés en musée éphémère, les artistes interrogeront les notions de sculpture, de rapport au corps, de culture populaire et de genre.

Festival extra Ball Centre culturel suisse le genre en question
Lukas Beyeler, Parodius / © Lukas Beyeler

 

En parallèle, Lukas Beyeler mettra en scène trois personnages dans sa performance/installation Parodius, dont l’iconique et sulfureux François Sagat. « Dans un excès de poils, de muscles ou de féminité, les trois modèles masculins occupent l’espace dans des body ultra pop » pour mieux questionner les genres.

 

Travailleurs du sexe

De son côté, le performeur et travailleur du sexe Daniel Hellmann racontera « sans gêne et de manière interactive » son expérience de prostitué dans son solo intitulé Traumboy. Pourquoi avoir choisi ce métier ? Comment et qui sont ses clients ? Quelles sont leurs demandes ? Autant de questions auxquelles répondra l’artiste dans le but de questionner une société hyper capitaliste et hyper sexualisée.

Cette performance sera présentée mercredi et jeudi. Après cette deuxième représentation « des travailleurs et travailleuses du sexe parleront de leur profession et répondront aux questions du public ».

Retrouvez la programmation complète du festival Extra Ball sur le site du Centre culturel suisse de Paris.

 

Photo de couverture : Daniel Hellmann, Traumboy / © Raphael Hadad

ads