Une pub australienne encourage les homos à se tenir la main en public
Actualité

Une pub australienne encourage les homos à se tenir la main en public


Une banque australienne s’est enhardie d’une campagne de pub qui encourage homos à se tenir la main en public.

#HoldTight ! Si on ne comprend pas trop le rapport avec le monde de la finance – mais plutôt avec l’opportunité marketing -, l’intention est louable. Utopique ? Certainement, vu la pression qui s’exerce encore et toujours sur les couples de même sexe dans la société. Et encore, en France – ou en Australie -, nous ne sommes pas les moins bien lotis.

La vidéo intitulée #HoldTight (Serre ma main en VF) a précédé deux événements majeurs pour la communauté LGBT d’Océanie : le Mardi Gras de Sydney (la Marches des fiertés version Aussie) le 17 février dernier et le festival de la Gay Pride à Auckland, du 10 au 26 février.

Des PDA pour ANZ !

La vidéo d’1 minute 30 montre des couples de même sexe se donnant naturellement la main, avant de se la lâcher à proximité d’autres personnes qui, pour certaines, les regardent avec insistance, presque avec défiance. Seul un dernier couple d’hommes résiste au jugement d’autrui, et alors que chacun semble être sur le point de lâcher la main de son partenaire, il ne fait que la serrer un peu plus fort. Ces trop rares « PDA » (public demonstration of affection) peuvent-ils être encouragés par ce genre de campagne ? Le fait d’en parler montre qu’il  y a un sujet, une discrimination dont tout le monde ne se rend pas compte, et même, en nous, LGBT, des limites à dépasser.

Terese Casu, à la tête du Mardi Gras a commenté l’initiative :

C’est un geste simple et rempli d’amour que de tenir la main de sa moitié. Mais par peur de la discrimination et de réactions violentes, beaucoup de membres de la communauté ne se sentent pas en sécurité.

Cette campagne – volontaire – de la part d’une entreprise comme cette banque australiennne, rappelle la réaction des néerlandais suite à l’agression de deux jeunes homosexuels, qui posent main dans la main sur les réseaux sociaux depuis quelques semaines.

  • David Mamm

    Outre les regards de défiance, il y a aussi les regards de « fierté » qui me dérangent (moins bien sûr mais c’est assez lourd), des regards qui disent « Je suis fier de vous, vive l’amour, blablabla » et ces regards là aussi montrent que ce n’est pas encore « normal » de voir 2 hommes ou 2 femmes se tenir la main.
    Ce sera quand l’homophobie aura disparu mais aussi ces regards de « fierté » qu’on pourra enfin dire qu’on a « gagné ».

    • Roulius

      Si on peut plus regarder quelqu’un sans être content pour lui.. Dans tous les cas ça à l’air de vous déranger. Généralement quand je regarde un couple hétérosexuel se tenir la main j’ai quand même un sentiment de fierté pour eux juste par empathie.

      • David Mamm

        Ce n’est pas ce que je veux dire, c’est un regard qui montre que c’est beau un couple homo qui montre son amour et que ce n’est peut-être pas le cas pour ce couple mais que c’est comme un acte militant pour ces personnes qui regardent. Moi je suis pour les regards qui disent que c’est beau un couple tout court qui montre son amour.

  • Thomas Xalix

    Ne confondez pas le « monde de la finance », plutôt relié à la banque d’affaire, avec les services de banque dédiés aux particuliers.
    Dans le premier cas, c’est peut être pour rompre avec l’ambiance généralement peu favorable (mais ça évolue) à l’homosexualité dans le domaine de la finance.
    Dans le second, plus probable, c’est plutôt marketing, mais cela permet aussi de faire connaître les valeurs de la banque.
    Enfin, « holdtight » signifie « serrer fort », d’où la fin « when you feel like letting go, hold tight »

ads