Vidéos : Et si les drags dirigeaient la France ?
Buzz/People

Vidéos : Et si les drags dirigeaient la France ?


Quatre drags-queens et un drag-king ont déroulé leurs projets présidentiels queer et pailletés dans la mini-série « Moi président(e) ». Dérision ? Pas seulement.

« Marre de la présidentielle ? Ça tombe bien, nous aussi… » La mini-série Moi président(e) démarre aussi simplement. Mélange d’ironie et d’un sentiment de ne pas être suffisamment représenté par ces élections. Le projet a germé dans la tête de Matthieu Foucher, acharné de l’audiovisuel, parfois journaliste, et habitué des événements queer.

Avec Leslie Préel et Gaëlle Matata, deux copines militantes rencontrées au sein du webzine culturel SousLaJupe, il a fondé Friction Magazine à l’ambition militante et cross-média. Il souhaitait y porter un projet sur les drags; elles lui ont insufflé l’idée de parler des présidentielles.

Il y a vraiment une volonté de parodier et, entre les punchlines, de distiller un message. C’est pour ça qu’on a choisi des drags qu’on savait engagées, notamment pour la défense des minorités.

Pour la réalisation, Matthieu s’est joint à Simon Claude qu’il a rencontré en programmant la huitième édition de la Queer Week. La mini-série Moi président(e) se veut une version nouvellement pimpée de l’émission éponyme diffusée sur France Info, « mais sans les vieux croûtons qui répètent toujours la même chose. » Ici, place au rockabilly drag-king Jésus La Vidange, à l’écolo Enza Fragola (déjà responsable d’une levée de fonds au bénéfice de la lutte contre le Sida, par une dizaine de drag,  dont nous parlions ici), à la féministe Clémence Trü, à la farfelue Géraldine Bebek, et à l’hyper cash et hyper engagée Lolla Wesh, qui revêt pour l’occasion la même veste de capo’ enfilée pour le n°213 du magazine TÊTU (février-mars).

Une petite annonce sur Twitter, trois jours de préparation, et c’est le début du tournage – premier passage devant la caméra pour certain.e.s. Les « clips de campagne » sont filmés par Matthieu et Simon à l’aide d’un bon appareil photo monté sur pied, et de trois micros. Voici le programme des candidrags :

Épisode 1

Épisode 2

Épisode 3

Épisode 4

Épisode 5

 

A LIRE AUSSI

La drag-queen qui séduisait tous les chauffeurs UBER

« House of JBG » croque bears, drag queens et pornstars

ads