L'Ukraine repeint un symbole de l'amitié avec la Russie pour l'Eurovision
Actualité

L'Ukraine repeint un symbole de l'amitié avec la Russie pour l'Eurovision


Inauguré en 1982, l’ »Arche de l’amitié » célèbre l’amitié et le respect mutuel entre l’Ukraine et la Russie depuis l’époque soviétique.

Sur décision d’une agence de communication missionnée par le gouvernement ukrainien pour promouvoir l’Eurovision 2017, l’arche s’est vu prêter une toute autre signification. Pour accompagner le lancement du très pop et très gay-friendly Concours européen de la chanson qui se déroule cette année dans la capitale ukrainienne, et encourager son slogan « celebrate diversity » (« célébrer la diversité »), celle-ci a entamé une restauration de l’édifice d’acier haut de 30 mètres aux couleurs de l’arc-en-ciel, similaires à celles dont il est déjà illuminé une fois la nuit tombée. « L’Arche appelle à célébrer la diversité sous toutes ses formes : ethnique, linguistique, musicale, sexuelle », a renchérit l’agence fière de transformer le monument de l’ère soviétique en « plus grand arc-en-ciel artificiel du monde ».

Ukraine Eurovision 2017
crédit photo @nigeld3105/Instagram

 

Ce nouvellement baptisé « Arche de la diversité » se distingue toutefois du drapeau imaginé par Gilbert Baker pour symboliser la communauté LGBT en cela qu’il ne possède que cinq bandes – et non six. La Pride de Kiev – ou KyivPride – a malgré tout décidé de placer l’édifice au centre de sa communication visuelle en vue du troisième défilé LGBT de la ville prévu en juin, rajoutant au passage la bande rouge manquante.

Ukraine Eurovision 2017
crédit photo KyivPride/Facebook

 

Un maquillage inachevé

« Les autorités de Kiev veulent faire de la ville la capitale de la débauche mais nous ne laisserons pas faire », a immédiatement menacé le groupuscule paramilitaire d’extrême-droite Pravy Sektor dont des dizaines de membres se sont réunis aux pieds de l’Arche pour stopper ces décorations dans laquelle ils décelaient une « propagande homosexuelle » – et donner par la même occasion de l’élan à cette symbolique LGBT. La drag-queen qui représente l’Ukraine pour l’Eurovision 2017 a moqué cet inachèvement dans un clip diffusé lors de la demie-finale du 9 mai et relayé par PinkNews :

Face au scandale, la municipalité de Kiev a décidé de faire un compromis avec les extrémistes : « la partie incomplète sera couverte d’un motif décoratif ukrainien », a annoncé le maire Vitali Klischko la semaine dernière selon Reuters. En dépit des pétitions réclamant la préservation de ce nouveau nom et de cette nouvelle parure donnée à l’ensemble soviétique, les autorités ont annoncé que l’arche retrouverait sa couleur d’acier le 15 mai.

Un potentiel nouvel objet de conflit entre l’Ukraine et la Russie qui a promis de boycotter le concours. Sa candidate, une célèbre chanteuse de 27 ans en situation de handicap moteur, est en effet  interdite d’entrée en Ukraine depuis qu’elle a donné, en 2015, un concert en Crimée pourtant annexée par la Russie en 2014 et donc violé les lois ukrainiennes. Or les deux solutions proposée par l’Eurovision pour assurer la participation de la Russie (un duplex par satellite ou un changement de candidat.e) ont été refusées par la chaîne de télévision publique russe, Channel One, excluant le pays qui a par conséquent refusé de diffuser le Concours européen de la chanson, pourtant condition sine qua non à la participation d’un pays…

 

La France en compétition ce soir sur France 4

Sur France 4 chez nous, et devant des millions de téléspectateurs européens, sera diffusée ce soir la deuxième demi-finale du concours au cours de laquelle la France, l’Allemagne, l’Ukraine et 19 autres pays voteront et interpréteront leur chanson. C’est Alma qui représentera le drapeau tricolore grâce au titre bilingue français-anglais « Requiem » composé par Nazim Khaled.

Couverture : crédit photo Gennadiy Kurochka/Facebook

  • Julien Deb’s

    d’un coté faudrait aussi arrêter de faire de la Russie le centre du monde … il veulent pas participer ba on les retiens pas

    • le vicomte

      Malheureusement il y a des gens qui y vivent et qui subissent cette répression, c’est pour cela qu’il ne faut pas taire ces actions

      • Julien Deb’s

        malheureusement il y en a partout des pressions même en France ( je parle de manière général) .

        • le vicomte

          Oui mais c’est tout bonnement incomparable, et c’est important aussi de donner une certaine visibilité toute relative à des gens qui sont muselés chez eux. Bien sûr, on n’est pas obligé de parler que de la Russie, et ce n’est pas ce que fait têtu, mais avec le génocide orchestré en tchetchenie, c’est un peu dur de ne pas en parler

          • Julien Deb’s

            demande ca au 6e de la population qui a voté contre les droits des homos en France sans compté ceux qui n’ont ou n’ont pas pu voter
            Le problème c’est qu’en France même si c’est pas comparable on est loin du pays  » gayfirendly  » qu’on nous laisse croire … quand on voit qu’on laisse tenir des propos ou des comportement ordurier a certain de nos politicien faut pas s’étonner que l’homophobie en France ne fait que progresser

          • le vicomte

            C’est sûr que tout n’est pas rose, mais la différence majeure, c’est que l’homophobie n’est pas institutionnalisée, elle n’est pas officielle, on lutte contre, et elle est en régression sur les 30 dernières années

ads