Sexo/Psycho

Pouting, ghosting, frexting : ce YouTubeur explique les subtilités de la drague


Heureusement que Thibault Denisty a entrepris de nous expliquer, parce que chaque semaine, de nouveaux mots viennent enrichir le vocabulaire de nos relations amoureuses (ou espérées comme telles).

Ses vidéos sur YouTube sont hilarantes et super-bien produites (il est supervisé par Coyotte, la boîte de Christophe Dechavanne). On a voulu savoir ce qu’il lui avait pris de se lancer sans les subtilités et les impensés de la drague…

 

TÊTU : Qui es-tu et de quel univers viens-tu ?
Thibault : Je suis comédien, diplômé d’un conservatoire parisien et d’une école de théâtre de Buenos-Aires. Mon univers c’est clairement plus la scène. Je planche d’ailleurs en ce moment sur mon one man show sur lequel je procrastine depuis plusieurs mois déjà.

Pourquoi avoir décidé de faire des vidéos YouTube ?
Pour le côté DIY (ndlr : do it yourself, fais-le toi-même). J’ai toujours eu du mal dans ce métier à accepter de dépendre de la volonté des autres. Les vidéos Youtube me permettent d’aller à mon rythme, d’avoir une totale liberté, de trouver mon public et de voir ce qui marche ou pas.

Pourquoi avoir choisi de parler amour et drague ?
C’est plutôt la volonté d’expliquer des mots issus du monde 3.0 (ndlr : le web de la mobilité, des objets connectés, etc.) qui m’a animé. Il se trouve que les premiers mots tournaient autour de cette thématique : le ghosting, le stalking… Ça ne m’empêche pas de parler « vegan » dans la dernière vidéo, c’est beaucoup moins romantique pour le coup.

Es tu particulièrement en galère dans ta vie amoureuse ?
Pas de galères particulières mais, comme tout le monde, les amours au temps du 3.0 me réservent leur lot de déceptions ou d’agréables surprises.

Comment choisis-tu les mots que tu vas expliquer dans « Thibault t’explique » ?
Je suis assez geek en fait, je les traque sur le net. Souvent je les apprends du Huff Post qui est un peu la Bible en ce domaine. Je les teste ensuite auprès des gens de Coyote, qui est la société de production qui est partenaire de ma chaîne YouTube, et si je vois qu’il y a matière, qu’il y a résonance : je fonce !

De qui t’inspires-tu parmi les YouTubeur.se.s ?
Je sais pas si je m’en inspire mais j’aime bien Marjorie le Noan, du Latte Show. Je la trouve super drôle. J’aime bien Adèle aussi, une YouTubeuse de 16 ans qui est assez bluffante.

Comme humoriste, je suis assez old school : Zouc, que j’adore, Valérie Lemercier, Muriel Robin évidemment. Plus récemment Chris Esquerre, Kyan Khojandi, Blanche Gardin.

Vas-tu clairement aborder des sujets gays dans le futur, un peu comme Andrew Grey et sa chaîne « Andrew is gay » ?
Ce serait cool. On fait un partenariat, « Têtu t’explique » ? 🙂

 

À LIRE AUSSI : In bed with… Andrew Grey, youtubeur libéré

 

Quels sont les prochains mots que tu aimerais expliquer ?
Le food-porn et le dégagisme. Ça va être le grand écart : réussir à parler de bananes positionnées de manière suggestive et de Mélenchon !

Parle-nous de tes autres vidéos YouTube.
J’ai une seule chaîne YouTube (ndlr : Thibault Denisty) sur laquelle je poste plusieurs vidéos de différents concepts : « Thibault t’explique », donc, et « Figure(s) de style » où je propose une analyse décalée de chansons ultra mainstream ; le point commun c’est que ça tourne autour de la langue française dans les deux cas, ce qui est un peu la base du taff de comédien : décortiquer, analyser. J’apprends des trucs en même temps que j’essaie de les vulgariser, c’est cool !

Suivez Thibault sur sa page Facebook ou sur sa chaîne YouTube.

Retrouvez TÊTU en kiosque :

« Make America Gay Again » : au sommaire du magazine TÊTU n°214

ads