Aidez une élève de 3e pour son oral de brevet sur les droits des homosexuel.le.s
Buzz/People

Aidez une élève de 3e pour son oral de brevet sur les droits des homosexuel.le.s


Elle s’appelle Evi, elle va avoir 15 ans “dans trois mois”, et elle passe le brevet cette année. Pour son oral, elle a choisi de travailler sur l’histoire des droits des homosexuel.le.s.

C’est une belle histoire qui a touché la rédaction de TÊTU. Au gré d’une balade sur Twitter, on s’aperçoit que l’association SOS Homophobie a été interpellée pour aider une élève de 3ème à obtenir des réponses à son questionnaire dans le cadre de son Enseignement Pratique Interdisciplinaire (EPI) pour le brevet des collèges. Son sujet ? “Les droits des homosexuels en France du XXème siècle à nos jours”, qui s’inscrit dans la thématique “Devoir de mémoire”. Un choix peu fréquent qui nous a conduit à vouloir en savoir plus sur la démarche de la jeune collégienne.

Si son meilleur ami vient de faire son coming-out, Evi a aussi un grand-père homosexuel qui s’est marié avec son compagnon il y a quatre ans. Contactée par TÊTU, Laetitia, sa maman, a accepté que Evi nous explique ce qui l’avait conduit à s’intéresser au sujet :

Je ne me suis jamais posée de questions sur l’amour entre Serge et Bernard (son grand-père et son mari, ndlr). Mais quand j’ai réalisé toutes les injustices envers les homosexuel.le.s, j’ai été très choquée. J’ai voulu savoir si ça a toujours été comme ça et c’est ce qui m’a amené à me pencher sur ce sujet pour savoir un peu ce qui s’était passé.

Bien décidée à mener son sujet jusqu’au bout, Evi a reçu l’aval d’un groupe d’enseignant ainsi que de son professeur d’Histoire. Puis elle a fait part de son choix à ses parents. Sa mère ne s’en cache pas, au départ, ça l’a quelque peu étonné :

Ça m’a interpellé parce que 25 ans auparavant, j’étais en classe de 3ème et je ne vivais pas du tout les choses de la même façon. J’ai eu peur qu’elle soit prise à partie personnellement mais elle m’a dit ‘Je m’en moque, ils peuvent me dire ce qu’ils veulent’. Elle a aussi été profondément touchée par ce qu’il se passe en Tchétchénie, elle en a pleuré. Elle ne comprend pas cette déshumanisation. Elle a pris conscience des droits bafoués et j’ai compris pourquoi elle a tenu à s’intéresser au sujet, ça la touche personnellement.

La jeune collégienne a alors multiplié les recherches pour s’informer et ainsi pouvoir retracer l’histoire de la lutte pour les droits des homosexuel.le.s. Des recherches qui donnent des résultats parfois difficiles à supporter. Elle-même confie avoir été contrainte de faire des pauses lorsque l’histoire devenait trop brutale. “Quand je voyais que ça devenait trop violent, j’allais dans ma chambre pour lire ou voir mes amis”, a confié Evi.

Combattre la haine

Son oral va se dérouler en deux temps : une première partie sur les étapes importantes de la lutte pour l’égalité des droits, et une seconde dans laquelle elle compte s’appuyer sur les résultats d’un questionnaire qu’elle a elle-même élaboré et libre d’accès à toutes les personnes concernées souhaitant apporter leur témoignage :

Je vais pouvoir analyser toutes les données pour comprendre comment les gens se souviennent et comment ça a évolué. Les réponses de mon grand-père sont très différentes des gens de mon âge. Je vais l’expliquer et voir sur quels points on pourrait améliorer cette société qui n’est pas toujours très sympathique.

Si le sujet sera derrière Evi une fois son oral de brevet passé, la jeune fille espère bien continuer de lui donner vie au cours de son passage au lycée, dans le cadre d’un TPE par exemple ou même un simple exposé. Sa volonté est d’informer le plus de gens sur la terrible réalité vécue par les homosexuel.le.s pendant le XXe siècle et les discriminations dont ils sont encore victimes aujourd’hui. Son mot d’ordre : que cesse “l’injustice, la bêtise et la haine qui sont très présentes en France mais aussi dans d’autres pays”.

 

Pour aider Evi, vous pouvez répondre au questionnaire qu’elle a mis en ligne : EPI Brevet : la cause homosexuelle

 

Retrouvez TÊTU en kiosque :

« Make America Gay Again » : au sommaire du magazine TÊTU n°214

ads