Le Canada promet d'effacer les condamnations passées des LGBTQI
Actualité

Le Canada promet d'effacer les condamnations passées des LGBTQI


Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a annoncé qu’un projet de loi allait être déposé pour que soit reconnues et corrigées les injustices subies dans le passé par les Canadien.ne.s en raison de leur orientation sexuelle et de leur identité.

C’est un pas de plus vers la reconnaissance des injustices dont ont été victimes les LGBTQI au Canada. Le 14 juin, le Premier ministre a annoncé qu’il présenterait un projet de loi pour effacer les condamnations prononcées dans le passé envers les LGBTQI dans son pays. La cérémonie, réalisée en présence de son conseiller spécial sur les enjeux liés à la communauté LGBTQI, a été accompagnée d’une levée des drapeaux arc-en-ciel et – pour la toute première fois dans le pays – de celui de la fierté transgenre (bleu, blanc et rose) sur la colline du Parlement.

 

Canada Justin Trudeau LGBTQI
Crédit photo @JusticeCanadaFR/Twitter

 

Le projet de loi avancé par Trudeau prévoit de mettre fin à la discrimination fondée sur l’identité sexuelle ou son expression ainsi que d’éliminer les dispositions discriminatoires toujours contenues dans le Code criminel concernant les relations entre personnes de même sexe, comme il s’en est expliqué :

Notre gouvernement croit en l’égalité et en un traitement égal pour tous les Canadiens. C’est pourquoi nous allons de l’avant avec un projet de loi qui permettra d’effacer les condamnations des Canadiens qui ont été injustement accusés d’un crime – simplement en raison de qui ils étaient ou de qui ils aimaient.

Le gouvernement canadien s’illustre depuis quelques temps dans sa volonté de réparer les injustices qui ont frappé les LGBTQI  par le passé. Déjà en mai 2017, le Premier ministre avait assuré qu’il présenterait ses excuses aux Canadien.ne.s victimes de la purge anti-gay qui s’est abattue sur de nombreuses personnes au sein de l’armée et de la fonction publique entre les années 1950 et 1980, lesquelles ont été harcelées, traquées et même renvoyées de leur poste pour leur orientation sexuelle.

Il faut savoir que jusqu’en 1969, les relations sexuelles entre personnes de même sexe étaient totalement illégales au Canada. Le Premier ministre canadien a assuré que le gouvernement présenterait également ses excuses aux victimes de ces législations en plus d’effacer les condamnations passées.

Plus virtuel mais tout aussi symbolique, l’administration canadienne a mis en place un compte Twitter intitulé Sois toi-même en mai dernier, relais gouvernementales des campagnes, des actions militantes et des avancées. Un signe encourageant de la volonté du gouvernement qui, au delà de réparer les condamnations antérieures, souhaite également aller de l’avant et lutter contre toute forme de discrimination. Notons aussi que l’Ambassade du Canada en France a annoncé sa participation à la Marche des fiertés de Paris, samedi 24 juin. Une première dans l’histoire de la Pride parisienne.

 

Couverture : Justin Trudeau accompagné de la ministre de la Justice et procureur général du Canada – Crédit photo /Twitter

 

Retrouvez TÊTU en kiosque :

« Make America Gay Again » : au sommaire du magazine TÊTU n°214

ads