La Pride de Nuit, la
Société

La Pride de Nuit, la "coalition des non-conformes", défile ce soir


La 3ème édition de la Pride de Nuit aura lieu vendredi soir à Paris. Le mot d’ordre de cette année : la lutte pour les droits LGBT continue.

« Over the rainbow – la coalition des non-conformes » : le ton est donné pour la 3ème édition de la Pride de Nuit, qui se veut plus politique et revendicatrice que la Marche des Fiertés « de jour ». Lancée en 2015 pour « s’exprimer autrement que le discours officiel porté par l’Inter-LGBT« , comme sa porte-parole Gwen Fauchois l’expliquait à TÊTU l’année dernière, la Pride de Nuit veut parler des problèmes et des revendications qui n’apparaissent pas ailleurs. « Le problème de l’Inter-LGBT c’est qu’elle efface un certain nombre de discours, d’envies, de profils et laisse penser, pas forcément volontairement, qu’elle serait l’unique représentante d’une communauté alors que le mouvement est bien plus protéiforme et parfois bien plus contestataire. Évidemment cela arrange les politiques d’en faire l’unique représentant de la communauté…« , analysait-elle.

En ligne de mire cette année, « la présidence Macron« , dont « les premiers signaux envoyés s’inscrivent dans le mépris de classe, dans la complaisance envers les expressions homophobes et racistes, au mieux qualifiées de trait d’humour maladroit« , selon la description de la marche.

Pour plus d’égalité sociale

Parmi ses multiples chevaux de bataille, l’association de la Pride de Nuit dénonce également la « répression » contre « l’activisme de gauche », la « précarisation » des « classes populaires », la « chasse accrue aux migrantEs, réfugiéEs et sans papiers » et la « discrimination pour l’accès à l’emploi, pour la fixation du salaire, la progression de carrière, le harcèlement de son employeur ou de ses supérieurs et collègues » que subissent « homos, trans, bi, queer, raciséEs, séropos, atteintEs d’une pathologie grave, handicapéEs, gros-ses, précaires, personnes non-conformes aux normes dominantes. »

L’année dernière, la Pride de Nuit avait attiré 3.000 personnes à Paris, les organisateurs espèrent atteindre à nouveaux ce nombre.

Le rendez-vous est donné ce soir, à 18h, à la Fontaine des Innocents, Paris 1er. Plus d’information sur l’événement ici.

pride de nuit 2017

 

Couverture : Pride de Nuit 2015 – crédit photo Facebook

 

Retrouvez TÊTU en kiosque :

« Make America Gay Again » : au sommaire du magazine TÊTU n°214

ads