Marche des fiertés de Paris : Retour des politiques et célébration des diversités (PHOTOS)
Actualité

Marche des fiertés de Paris : Retour des politiques et célébration des diversités (PHOTOS)


Il a fait très chaud, dans tous les sens du terme, à la Marche des fiertés de Paris, ce samedi 24 juin. Associations, drag-queens et lesbiennes, jeunes LGBT et Grey Pride, mouvements politiques et Black Pride : l’événement a fièrement marqué les 40 ans de Marches en France…

Le cortège de tête, progressivement déserté au point d’être vide de personnalités politiques l’année dernière, avait repris des couleurs officielles. Figuraient en bonne place : la maire de Paris Anne Hidalgo – qui avait quelques heures plus tôt délivré un message vidéo aux lecteurs de TÊTU – et son 1er adjoint (ouvertement gay) Bruno Julliard, ainsi que Bernard Jomier, son adjoint à la Santé et le militant Jean-Luc Roméro bien sûr, qui avait présenté une série de 52 recommandations pour que la capitale devienne encore plus LGBT-friendly. On pouvait aussi apercevoir Esther Benbassa, sénatrice EELV, très engagée sur les droits des personnes trans, Benoît Hamon ainsi que Dominique Bertinotti (qui avait co-conduit la loi sur le mariage pour tous avec Christiane Taubira). La secrétaire d’État Marlène Schiappa est même passée, mais pas dans le cortège de tête… La présence des élu·e·s est toujours importante, histoire de rappeler s’il en fallait, que la Marche des fiertés est encore et toujours politique. D’autres brillaient par leurs absences.

Du côté des personnalités associatives figuraient en bonne place Clémence Zamora-Cruz, porte-parole de l’Inter-LGBT qui organise la Marche, ainsi que les représentants de SOS homophobie, Aides, Contact, du Lesbotruck, d’Act Up-Paris, des associations de jeunes LGBT (le Mag, le Glup, le Caelif)… etc ! Toutes et tous réunies sous la banderole qui rappelait le mot d’ordre de l’année : « PMA sans condition ni restriction, c’est maintenant ! ». Elles et ils entouraient la marraine Virginie Lemoine et le parrain Stéphane Corbin (que nous avons interviewé en direct sur la page Facebook de TÊTU).


C’était aussi l’occasion de « fêter » l’anniversaire : 40 ans de marches pour nos droits et contre les discriminations en France.

Associations et politiques en tête de la Marche, pour les discours.

La marraine et le parrain : « Mais les deux marraines ça nous va aussi ! » ont-ils déclaré.

L’année dernière, le parcours avait été raccourci. Il reprend une taille standard et suit surtout un parcours inédit en traversant le centre de Paris (de la place de la Concorde à la place de la République). Les chars et cortèges associatifs (des Ours de Paris, de la Black Pride, de la FSGL – les sportifs LGBT… entre autres), les associations LGBT professionnelles (Gare !, Orange, FLAG, Air France… ) étaient accompagnés de chars « commerciaux » et/ou politiques plus polémiques, comme celui du laboratoire Gilead, de la ville de Tel Aviv ou des supporters LGBT d’En Marche… Ce dernier a d’ailleurs été empêché d’avancer dès le début de la Marche par des militants réclamant au pouvoir en place plus de solidarités avec les migrants, LGBT ou non.

Le traditionnelles trois minutes de silence en hommage aux personnes mortes du sida dans le monde fût respectée. En plein Paris, toutes les composantes de la communauté LGBTQ, son histoire et ses combats ont été dignement représentés.

Un bénévole de Paris 2018.

Lors de la minute de silence en mémoire des personnes mortes du VIH dans le monde.

Wonder Woman devant le char des « LGBT+ En Marche », soutiens de Macron.

Devant le char des associations LGBT caribéennes.

Le char des LGBT juifs, l’association « Beit Haverim »

Le char de l’association AIDES.

Les fidèles drag-queens de la Marche des fiertés

Le personnel LGBT d’Air France était également présent.

Hello, Captain…

Le cortège de l’association SOS Homophobie

Un athlète qui rêve déjà à Paris 2018…

Un message qui rappelle les 40 ans de la Marche en France…

 

Photos : © Yannick Mittelette pour TÊTU

 

À LIRE AUSSI

La Pride de Nuit, la « coalition des non-conformes », défile ce soir

ads