Bilal Hassani, le YouTubeur et chanteur de 18 ans fait son coming-out
Buzz/People

Bilal Hassani, le YouTubeur et chanteur de 18 ans fait son coming-out


Le YouTubeur français Bilal Hassani a chanté son coming-out la veille de la Marche des fiertés de Paris. Une chanson toute en délicatesse…

Lunettes rondes, cheveux frisés courts et large sourire communicatif, Bilal Hassani est un jeune YouTubeur français qui monte. Jeune, il l’est par son âge (18 ans) mais aussi par son ancienneté sur la plateforme de vidéos : cela fait seulement un an qu’il publie des vidéos musicales. Quand il ne chante pas, Bilal danse. Quand il ne danse pas, Bilal chante. La plupart du temps, il fait les deux dans des vidéo-clips travaillés.

Ex-candidat de l’émission The Voice Kids, il s’est fait connaître avec une reprise de « Side to Side » d’Ariana Grande, qui cumule plus de 260 000 vues.

Le mélange entre son groove naturel, sa voix reconnaissable et ses chorégraphies originales lui ont permis de dépasser les 100 000 abonnés sur YouTube. Depuis quelques mois, il s’est lancé dans des compositions personnelles. En mars, il a dévoilé un single pop intitulé « Follow me ».

« Thank you for accepting me »

L’avant veille de la Marche des fiertés parisienne, il prévient ses followers d’une annonce imminente. La date n’est pas choisie au hasard. À l’approche du défilé, il a senti le bon moment. Il raconte à TÊTU :

J’y pensais depuis longtemps mais je me suis dit que c’était le moment parfait. C’était significatif pour moi et je me suis dit que ça pouvait aussi l’être pour ceux qui m’écoutent.

 

https://twitter.com/iambilalhassani/status/877947048942649344

Le lendemain, il publie une vidéo avec la légende : « Thank you for accepting me » (Merci de m’accepter). En piano-voix, une première pour le jeune homme, il interprète « Hold your hand », une chanson qu’il a écrite pour l’occasion. « J’aurais pu aussi le faire face caméra mais ça me paraissait trop dur. Alors que la chanson je l’ai écrite la semaine dernière, en quinze minutes. C’était une évidence », explique le YouTubeur.

Ses paroles sont d’une délicatesse revendicative (dont voici notre traduction) :

Je ne peux pas stopper la haine qui juge notre amour. Mais je serai heureux, lorsque j’aurai le droit de te tenir la main… T’es un garçon et c’est un problème. Ça m’énerve que ça pose problème. Pourquoi les gens s’en soucient ? Laissez-moi être heureux.

 

Une nouvelle liberté artistique

Dans la foulée, il change son avatar Twitter qu’il orne d’un cercle arc-en-ciel. Désormais, les choses sont claires. Les réactions sont unanimes, toutes sont positives. Même si Bilal avoue que ce n’était « une annonce pour personne, en tout cas pas pour [ses] amis, ni pour [sa] famille », il se dit soulagé d’avoir reçu autant d’ondes positives. Un soulagement qui aura également des conséquences sur ses compositions musicales. Le jeune homme l’affirme :

Je vais pouvoir être plus ouvert dans mon écriture. Avant je ne faisais pas de chansons d’amour parce que je ne voulais pas faire semblant, maintenant je vais pouvoir en écrire et dire « him » (lui) au lieu du « her » (elle) que je chantais dans plusieurs reprises et qui me mettait très mal à l’aise.

Avec ce coming-out, il rejoint la liste des YouTubeurs LGBT « out » parmi lesquels on compte notamment Andrew Grey qui a commencé avec sa chaîne « Andrew is gay », le gamer Newtiteuf qui a fait son coming-out en janvier dernier, la bisexuelle Lysandre Nadeau ou encore Adrian de la Vega (qui était en couverture du premier TÊTU nouvelle formule).

 

Retrouvez notre numéro de l’été en kiosque !

« Promenons-nous… » : Au sommaire du numéro de l’été 2017 de TÊTU !

 

ads