Embrasse-moi, la comédie romantique de l'été
Culture

Embrasse-moi, la comédie romantique de l'été


Océanerosemarie passe à la réalisation et on se marre beaucoup. Elle déboule avec une comédie romantique, grand public et chic qui prouve que l’orientation sexuelle peut ne pas être un sujet au cinéma.

« Ce que j’adore, dans les comédies romantiques, c’est qu’à un moment tu pleures. Je me  disais toujours que si j’arrivais à émouvoir, j’aurais réussi le film ! » Pari gagné.  Océanerosemarie poursuit tranquillement sa mission commencée sur scène avec La  Lesbienne invisible en 2009. Objectif : rendre une histoire d’amour entre deux filles banale,  commune et anodine. « Il y a plusieurs façons de militer, détaille Océane. De manière très  frontale, comme Act Up a pu le faire. Au cinéma, on voit déjà beaucoup de drames sur le  coming-out, sur l’horreur de l’homophobie. Dans un autre genre, La Vie d’Adèle est très dur.  À un moment, il est important qu’on ait des images positives avec des héros gays où le sujet  du film n’est pas l’homosexualité ! »

Casting de fou

Les hétéros qui ont travaillé sur le film se sont tous identifiés à l’une ou l’autre des filles : «  Pour moi, c’est une victoire, ça veut dire qu’on s’adresse évidemment aux lesbiennes et aux  gays, mais aussi à n’importe qui ». D’où l’idée de réunir un casting ultra populaire : Alice Pol,  qu’on a pu voir dans les films de Dany Boon, Laure Calamy et Grégory Montel, très  remarqués dans la série Dix pour cent, Nicole Ferroni, dont la notoriété a explosé avec ses  chroniques sur France Inter, et même Michèle Laroque, qu’on ne présente plus. Elle joue la  mère très BBB d’Océanerosemarie (BBB pour « Bons Blancs Bobos », gimmick de son  dernier spectacle Chatons violents) et la ressemblance est troublante :

Physiquement, on  dirait ma vraie mère ! On s’est beaucoup fait rire. Dès qu’elle ouvre la bouche, je suis pliée.  Elle joue très bien ce personnage de bourge à la ramasse.

Côté direction artistique, l’ambiance est nineties et soignée : « Je voulais des références de  gouines contemporaines. Et que ce soit pop ». Pop que l’on retrouve dans la BO : « Take on  me », « Pump up the jam », et surtout Jeanne Added pour les chansons tristes.

Embrasse-moi Océanerosemarie comédie

 

Il en a fallu du temps, pour réunir ce petit monde. Océanerosemarie a commencé à écrire le  scénario avec le réalisateur Cyprien Vial en 2011. Du coup, ils ont réalisé le film à quatre  mains : « Je voulais travailler avec quelqu’un qui soit gay pour qu’on se retrouve sur un  humour queer. Déjà que l’humour de mon film est parfois un peu lourdaud, il était important qu’on puisse rester maître de la situation ».

Océane-ci, Océane-là

Embrasse-moi donne lieu à une situation peu commune puisque le personnage d’Océanerosemarie est la réalisatrice d’un film qui met en scène Océanerosemarie comme  héroïne… Schizophrénie ?

« Pas du tout, répond l’intéressée, Océane Michel de son nom.  Océanerosemarie est très proche de moi, mais ce n’est pas moi. C’est ce qu’on appelle un  persona ». Et pour être proche, elle est proche. Ses amis l’ont tous reconnue dans le film, en  Don Juan au féminin : « Je pense que les gens qui ont besoin de séduire et qui ont eu beaucoup d’histoire ne changent pas ».

Embrasse-moi Océanerosemarie comédie

En revanche, le métier de l’Océanerosemarie du film est totalement inventé : elle est  ostéopathe. « Un personnage physique, musclé, pour présenter un corps de femme  différent. Dans l’ostéopathie, tu fais du bien aux gens, tu les répares. Océanerosemarie  assure dans son métier, mais dès que ça concerne sa vie privée, elle foire tout. »

Si Océane est bien l’héroïne, le film met en scène sa bande de potes composée d’un couple  gay, d’un couple hétéro, et d’une ribambelle d’ex :

Elle a ses copains pédés qui vont se  marier, ses copains hétéros qui attendent un enfant, et même son petit frère qui s’installe  avec sa meuf. Et elle, elle est dans la loose totale. Elle aimerait bien s’engager aussi.

La suite de l’article à retrouver dans le numéro juillet/août de TÊTU, en kiosque dès maintenant !

Embrasse-moi ! de Océanerosemarie et Cyprien Vial. Avec Alice Pol, Michèle Laroque,  Laure Calamy, Grégory Montel, etc. 86 min. En salles le 5 juillet.

Retrouvez le numéro d’été de TÊTU en kiosque

« Promenons-nous… » : Au sommaire du numéro de l’été 2017 de TÊTU !

ads