Levi’s s’engage à « combattre les stigmates » avec une collection « Pride »
Objets du désir

Levi’s s’engage à « combattre les stigmates » avec une collection « Pride »


T-shirts, pins, chaussettes ou le soooooo gay bandana brodé : les droits de la collection Levi’s « Fight the stigma » vont à des associations de lutte contre les LGBTphobies.

Ils étaient venus en nombre, de toute l’Europe, à la World Pride de Madrid : les employés Levi’s arboraient fièrement panneaux engagés et t-shirts rainbowisés. Fiers d’être ouvertement LGBT ou allié·es : ils ont marché et dansé sous la canicule parmi un million de personnes.

All together.. a team, a special moment… #liveinlevis #unoforever #happy #loveourjob #levispride #team #partners

A post shared by UNO Comunicación. (@uno_comunicacion) on

Preparados para a meia maratona #vsco #worldpride2017 #mytinyatlas #levispride

A post shared by Ágata Xavier (@agataxavier) on

Voir toutes les photos #LevisPride sur Instagram

Sur place, l’entreprise avait aussi invité le photographe Daniel Nicoletta, un des meilleurs amis d’Harvey Milk – le premier candidat ouvertement gay à New York qui fût assassiné en 1975 – à exposer les meilleurs clichés de son livre LGBT San Francisco. Tous plus émouvant les uns que les autres, ils permettent de redécouvrir 40 ans d’histoire américaine à travers drag queens, activistes d’Act-up et Radical Faeries lors de diverses manifestations…

 

Fierté à porter !

C’est déjà la 4e fois que Levi’s propose une collection Pride. C’est toujours important de compter sur un allié aussi puissant et international. Tout autant que d’avoir des produits qui peuvent nous aider à manifester notre fierté. À quoi peut bien servir de porter une paire de chaussettes rainbow ? (à part que ce soit très joli avec un short ?). À afficher sa fierté, d’abord. Partout, tout le temps. Pour que partout et chez tous recule la haine, que chacun s’habitue à voir des homosexuels fiers. Et, en plus, les droits de cette collection capsule sont reversés à deux ONG américaines : la Harvey Milk Foundation et la Stonewall Foundation. La marque entend rappeler ses engagements et son rôle d’allié. Elle appelle ainsi à poursuivre le combat et la manifestation de la fierté de chacun·e.

En 1982, la Levi Strauss Foundation était la première entreprise à donner pour la création d’une clinique spécialisée dans le VIH dans le monde, à San Francisco. En 1987, ses employés séropositifs bénéficiaient d’une couverture élargie aux traitements antirétroviraux. Dès 1992, elle étend les bénéfices accordés aux couples mariés à ses employés en couple avec une personne du même sexe. C’est donc dans cette logique inclusive et égalitaire que la marque entreprend un nouveau projet lié à la lutte contre les LGBTphobies.

Avec la campagne « Fight the stigma » (combattons les stigmates), Levi’s rappelle qu’il faut se souvenir de notre histoire afin d’éviter qu’elle ne se répète, ici ou ailleurs. Les marques de cet héritage nous touchent toujours, peu ou prou, dans nos quotidiens. Plus il y a aura de fierté, sous toutes les formes, plus nous serons fort·e·s.

Plus d’informations sur la collection Pride de Levi’s ici

 

Retrouvez le nouveau numéro de TÊTU en kiosque !

« Promenons-nous… » : Au sommaire du numéro de l’été 2017 de TÊTU !

ads