Ces jumeaux gays se font leur coming-out respectif grâce au même mec
Buzz/People

Ces jumeaux gays se font leur coming-out respectif grâce au même mec


Mannequins et youtubeurs, Michael et Zach forment les Zakartwins. Dans une vidéo, ils racontent leur coming-out cocasse.

Michael, cheveux courts et tatouages marins sur le bras gauche et Zach, cheveux longs et tatouage de lion sur le même bras, sont les Zakartwins. D’origines irakiennes, ces jumeaux ont grandi aux États-Unis où ils sont désormais mannequins et youtubeurs.

https://www.instagram.com/p/BV3OOi4le73/

https://www.instagram.com/p/BVfGBRnFW2X/

Ces « Womb-mates » (colocataires d’utérus), comme ils se décrivent, sont devenus colocataires à la ville comme à la scène. Des photos de mode aux vidéos humoristiques, ces deux là ne se quittent plus.

Pourtant, cela n’a pas toujours été le cas. Durant leur scolarité, ils n’étaient pas aussi proches : Mike s’intéressait à l’art, tandis que Zach était sportif. À tel point qu’aucun des deux n’avaient informé l’autre de son homosexualité. Il aura fallu attendre un quiproquo invraisemblable pour que les jumeaux se fassent mutuellement leur coming-out. Une histoire drôlissime qu’ils racontent dans l’une de leurs vidéos Youtube.

Toilettes, quiproquo et coming-out

Alors qu’ils étaient au lycée, pour une sombre histoire de grippe intestinale, Zach ne se rend pas en cours pendant une semaine. La même semaine, Michael se fait draguer par un garçon de leur école. Les deux frères le décrivent, à posteriori, comme un « émo à la Pete Wentz » (référence à Fall Out Boy et aux merveilles stylistiques des années 2000…). À ce moment là, chacun de leur côté, ils pensent que l’autre est le « jumeau hétéro » du duo.

Lorsque le jeune rockeur propose à Michael un rendez-vous aux toilettes, il est nerveux. « I was so nervours, I was thinking everyone must know I’m about to get a blowjob » (J’étais tellement nerveux, je pensais que tout le monde devait savoir que je m’apprêtais à me faire sucer.) Malheureusement pour lui, le plaisir fut de courte durée puisque deux coéquipiers de l’équipe de rugby de Zach ont fait irruption dans les toilettes.

Le lendemain, Michael pense qu’il va se faire railler par toute l’équipe de rugby. Il le sait, une rumeur croustillante se propage à la vitesse de la lumière. Mais, quand les amis de Zach viennent le voir pour lui demander si son frère est gay, il tombe des nues. Il comprend immédiatement le quiproquo en cours mais ne dit rien. Quand il rentre chez lui, il tente d’expliquer la « bad news » (mauvaise nouvelle) à son frère. Zach dit à son frère qu’il comprend pas, qu’il ne pensait pas que ses aventures avec ce garçon étaient de notoriété publique. Michael rétorque : « Mais c’est moi qui suis allé aux toilettes avec lui. » Sauf que, trois jours avant son frère avait lui aussi fréquenté le jeune homme de près.

La confusion éclaircie la situation : tous deux sont gays et ont eu une aventure avec le même mec. Et surtout, les jumeaux en tirent une morale à laquelle ils se sont tenus depuis :

Ne fais jamais les choses dans des toilettes, c’est grossier et pas chic. Surtout à l’école.

 

Coming-out familial et eau bénite

Après ce coming-out intra-jumeaux, les Zarkatwins ont décidé de faire leur coming-out à leurs parents. Auprès de leur père, un aide-soignant qu’ils décrivent comme très doux, l’annonce n’a pas fait de vagues. Du côté de leur mère, il en a été bien autrement. Fervente catholique, au moment de l’annonce, elle les asperge d’eau bénite pour les purifier puis court à l’église. Quelques jours plus tard, en pleine nuit, elle entre dans leur chambre et les force à manger des « holy graps » (des raisins saints) qu’elle a fait bénir par un prêtre. Les manger leur permettrait de ne plus être gay…

https://www.instagram.com/p/BU2urZPhM9H/?taken-by=zakartwins&hl=fr

Une histoire qu’ils vont raconter dans un livre, Pray the Gay Away, qui sortira en 2018. En attendant, ils ont déjà dévoilé la photo de couverture.

« My Twin », une application pour mieux vivre son coming-out

À la suite de ces deux coming-out épiques, ils travaillent sur la création d’une application pour smartphones. Elle devrait s’appeler « My Twin ».

Sur le site gaystarnews.com, l’un d’eux explique leur idée :

Moi j’ai eu un jumeau à mes côtés quand j’ai fait mon coming-out, maintenant toi aussi. L’application espère toucher ceux qui ont des difficultés à faire leur coming-out ou qui ont juste besoin de quelqu’un à qui parler. Beaucoup de gens qui font leur coming-out se sentent seuls. Cette application est donc un système de soutien pour ceux qui ont peur de parler à un étranger ou à un ami proche.

Messages Grindr et épilation mutuelle

Au delà de leurs histoires de coming-out, les Zakartwins postent régulièrement des vidéos sur leur quotidien et leurs aventures de jumeaux gays.

Petit florilège, des messages Grindr à l’épilation mutuelle en passant par le tuto makeup.

ads