Nombre de participants record pour la Marche des Fiertés de Séoul
Actualité

Nombre de participants record pour la Marche des Fiertés de Séoul


Malgré la pluie et des groupes d’opposants, la 17ème Marche des Fiertés de Corée du Sud s’est tenue ce week-end dans la capitale, Séoul, et a réuni près de 85 000 personnes.

C’est un nouveau record pour la Marche de Séoul : après avoir rassemblé 50 000 personnes l’année dernière, ils sont près de 85 000 à avoir battu la pavé ce week-end. Mais ils n’étaient pas les seuls dans les rues : un groupe de quelques milliers de religieux et opposants aux droits LGBT étaient présents, avec des bannières dénonçant l’homosexualité « comme un péché » et appelant les LGBT à « revenir vers Jésus« . Le pasteur Hong Ho-soo, le secrétaire général du Conseil de lutte contre l’Homosexualité a déclaré en marge du rassemblement qu’il « était contre cet affichage de l’homosexualité en public, qui pourrait nuire aux enfants« .

https://www.instagram.com/p/BWnDUbUnu3n/?taken-by=elaine__kang

S’il n’y a pas eu d’incidents entre les religieux et les participants à la Marche des Fiertés, leur présence rappelle le climat particulièrement hostile aux LGBT dans le pays.

L’homosexualité n’est pas interdite par la Constitution, mais le code pénale militaire, qui s’applique à l’armée et aux personnes effectuant leur service militaire [obligatoire pour les hommes, et d’une durée de 2 ans], considère les relations sexuelles entre personnes de même sexe comme un « viol réciproque ». Il n’existe pas non plus de loi punissant les discriminations à l’encontre des LGBT, et les mariages entre personnes de même sexe ne sont pas reconnus par la loi.

L’homosexualité reste mal vue en Corée du Sud : selon une étude publiée en 2015, seulement 23,7% des coréens n’ont « aucune réserve à propos de l’homosexualité ». Résultat, l’immense majorité des LGBT coréen évitent de faire leur coming-out à leurs proches et à leur familles, de peur d’être rejetés.

Le mot d’ordre de cette édition, « On en a marre des « plus tard« , nous voulons le changement maintenant !« , visait à attirer l’attention de l’opinion publique sur la situation des LGBT dans le pays.

https://www.instagram.com/p/BWnjku_BLet/?tagged=koreaqueerculturefestival

Cependant, les organisateurs veulent rester optimistes : le nombre de participants augmente chaque année, et les jeunes seraient les plus ouverts d’esprits sur la question des droits LGBT : 47,4 des personnes ayant entre 20 et 29 ans « tolèrent l’homosexualité ».

Cette année, pour la première fois, une organisation bouddhiste était également dans le cortège de la Marche des Fiertés, pour montrer leur soutien aux LGBT coréens.

#koreaqueerculturefestival

A post shared by Takaaki K (@takaakik) on

Retrouvez le numéro d’été de TÊTU en kiosque !

« Promenons-nous… » : Au sommaire du numéro de l’été 2017 de TÊTU !

ads