Vidéo : L'improbable baiser du bel Ezra Miller à l'un de ses fans
Buzz/People

Vidéo : L'improbable baiser du bel Ezra Miller à l'un de ses fans


À 24 ans, l’acteur américain démontre à la perfection qu’on peut être out and proud and famous à Hollywood.

Twinkle twinkle little star You should know what you are And once you know what you are Mental hospital is not so far ⭐️

Une publication partagée par Ezra Miller⚡️ (@ezrator) le

Protagoniste inquiétant dans We need to talk about Kevin (2011), garçon à problèmes dans Another happy day (2011), lycéen malmené par son boyfriend dans le placard dans Le Monde de Charlie (2012), Ezra Miller a de nombreuses fois été encensé par la critique et les festivals de Cannes, Sundance ou TriBeCa. Le comédien s’est aussi taillé une place dans les grosses productions. Après une apparition dans le spin-off d’Harry Potter, Les Animaux fantastiques (2016), un autre blockbuster l’a choisi au casting. On le retrouve cette année dans le très attendu Justice League (le 15 novembre 2017 au cinéma) de DC Comics où il incarnera le rôle de Flash dans sa version Barry Allen et son costume de latex rouge assorti.

Hahahahahhahhahahahahahahahhaahhahahahahhhahahahah! That man just shit his pants

Une publication partagée par Ezra Miller⚡️ (@ezrator) le

Mais ce week-end, c’est en cosplay d’Ed, personnage principal de l’anime japonais Full Metal Alchemist, qu’Ezra Miller s’est rendu au Comic-Con de San Diego. Après le festival, l’acteur s’est retrouvé entouré de nombreux fans dont un plutôt audacieux qui, pour chercher à savoir si Ezra Miller était ivre, à proposer de sentir son haleine…

Ezra M. : Savez-vous pourquoi il serait très difficile pour le Flash d’être bourré ? Parce qu’il a un métabolisme très rapide !

La première évocation publique de la vie amoureuse d’Ezra Miller remonte à 2012. L’acteur, alors âgé de 20 ans, se définit immédiatement comme « queer » devant les journalistes d’Out Magazineconfiant que s’il a « beaucoup de merveilleux amis qui sont de sexes et de genres différents« , il n’est amoureux de personne en particulier, mais essaie « de comprendre les relations humaines ». Plus tard, il expliquera même que cacher sa sexualité au monde d’Hollywood ne lui avait même jamais traversé l’esprit. « Ça peut avoir l’air gnagnan, mais je voulais me réaliser tel que je suis », avait-il argumenté.

Princess 👑

Une publication partagée par Ezra Miller⚡️ (@ezrator) le

Dans la peau du personnage le plus rapide de l’univers DC, il sera alors le tout premier acteur queer à incarner un rôle majeur dans un film de super-héro. Il aura même son propre film dans le reboot de The Flash prévu pour 2019.

Couverture : @ezramiller/Instagram

ads