On connaît vos préférences porno, et ce n'est pas ce que vous croyez
Sexo/Psycho

On connaît vos préférences porno, et ce n'est pas ce que vous croyez


À la demande de TÊTU, Pornhub répond à la question que nous nous sommes tous déjà posée : quels pornos regardent les gays français ? C’est parti pour des chiffres et du cul.

Au niveau mondial, la France est une grosse consommatrice de pornographie : les Français sont même les 6ème plus présents sur le site, et c’est tant mieux, vu tous les bienfaits du porno. Les recherches de porno gay représentent 5,7% du trafic français, ce qui est proche de la moyenne mondiale de 5,8%.

Les mots clés les plus recherchés

Première nouvelle, les recherches des hommes gays français ressemblent beaucoup à celles des hommes hétéro français : les deux populations veulent des acteurs et des films français. Le chauvinisme, ça nous connait.

Les mots-clés les plus recherchés sur le site de Pornhub sont « french« , suivi par « français« , puis par « french arab« .  Juste en dessous du podium, on trouve également « arab« , « french amateur« , « french bareback » [le bareback, pour nos lecteurs étrangers à cette catégorie, consiste en une relation anale non protégée, NDLR], et « black« . Mention spéciale pour « straight first time« , soit « première fois d’un hétéro », plutôt populaire, suivi de près par « monster cock bareback« , traduisible par….. mmm…. « un coq monstrueux bareback » 😉

pornhub porno gay france

Les catégories les plus demandées

Comme expliqué par nos amis de chez Pornhub, les catégories sont elles aussi intéressantes à regarder. Elles donnent des indications plus globales, à l’opposé des mots-clés, beaucoup plus spécifiques et localisés. Roulement de tambour, les catégories les plus regardées en France sont… « bareback« , « daddy« , « straight guys« , « big dick » et « twink » [un terme désignant de jeunes gays dans la vingtaine, en général imberbes et très minces, NDLR].

Pour les moins initiés, sachez que « creampie » implique l’acte d’éjaculer à l’intérieur de quelqu’un, que « college » ne désigne PAS des collégiens mais bien des étudiants, et que les « hunks » sont des hommes très musclés et en général avec un bronzage qui ferait pâlir d’envie vos collègues qui ont le malheur de travailler en août à Paris. (Et il y en a.)

pornhub porno gay france

Autre information : en France, la catégorie « bareback » est 36% plus populaire que dans le reste du monde. On est aussi bien plus friand des catégories « daddy » et « straight guys » que nos voisins.

pornhub porno gay france

Et sinon, comment ça se passe en région ?

Vous avez bien raison de le demander. Parce que, s’il se trouve que les gays français sont tous plus ou moins d’accord pour demander du porno français et bareback en masse, il existe des particularités en fonctions des régions.

Par exemple, dans les Hauts-de-France, la catégorie « blow job » (fellation) est 74% plus populaire qu’au niveau national, et « reality« , [où des acteurs porno professionnels se font passés pour des vrais couples et font semblant d’être des amateurs, NDLR] est plus populaire en Bretagne de 66%, en Occitanie de 38% et de 33% en région PACA.

pornhub porno gay france

Des acteurs chouchou ?

Un acteur est bieeen plus aimé que les autres. Et malgré tout le chauvinisme dont les utilisateurs français de Pornhub font preuve, il est belge. Les Français et la contradiction…

L’acteur en question est Chris Bieber, ancien sosie officiel de Justin Bieber en Europe, reconverti dans le X depuis quelques années pour votre plus grand bonheur. Il distance de très loin Rocco Siffredi, « l’étalon italien » qu’on ne présente plus.

pornhub porno gay france

Qui regarde ?

On vous le disait un peu plus haut, les vidéos de porno gay représentent 5,7% du trafic français global, mais cette proportion change en fonction de l’âge des consommateurs.

Chez les 18-24 ans, les vidéos gays représentent seulement 5,2% du trafic global des 18-24. Pour les 25-34, c’est 5,4%, 5,9% pour les 35-44. Après ces tranches d’âge, la demande fait un énorme bond, et représente 9,4% pour les 45-54, 10% pour les 55-64, et enfin 11% du trafic pour les plus de 65 ans.

Les jeunes ne sont donc pas de gros consommateurs de porno gay, contrairement à ce qu’on aurait pu penser. Autre preuve de ce désengagement : les 18-34 ans représentent 63% du trafic français total, mais seulement 53% du trafic gay. Le porno gay est donc relativement plus populaire chez les plus de 35 ans.

Une autre surprise : les femmes représentent 32% des consommateurs de porno gay, alors qu’elles ne représentent que 26% du trafic français global. Ce chiffre confirme pourtant une tendance mondiale, déjà repérée par Pornhub : le porno gay est la seconde catégorie préférée des femmes, derrière les vidéos lesbiennes, et même LA catégorie la plus vue chez les femmes de plus de 45 ans. La venue de filles bourrées dans les boîtes gays pour leur enterrement de vie de jeune fille prend un tout autre sens maintenant, hm ?

pornhub porno gay france

Qui regarde quoi ?

Les différences entre les 18-34 ans et les plus de 35 ans ne s’arrêtent pas à ce que nous vous expliquions plus haut. Les millenials et les autres ne regardent pas du tout la même chose.

Les 18-34 sont 238% (!) plus susceptibles de regarder la catégorie « college« , et 236% plus à chercher des « hunks » que les plus de 35 ans. Pareil pour la catégorie « japanese« , 229% plus populaire chez les 18-34 ans que chez toutes les autres tranches d’âge.

Chez les plus de 35 ans, c’est l’inverse : on préfère les « twinks » à 64%, les « bareback » à 61%, puis les « groups » à 22%. Les Français ne sont décidément jamais d’accord entre eux.

pornhub porno gay france

 

Couverture : ©Emmanuel Guionet 

  • David Mamm

    Ce qui se passe sur un site porno reste sur le site porno. Mais vous préférez sortir ces statistiques et les montrer à un plus large public, un public auquel je n’ai pas forcément envie de dire le genre de porno que j’aime regarder.
    Enfin bref, C Hanouna est une honte pour l’humanité quand il expose ceux qui cherchent des plans culs mais Têtu a le droit de dire au monde entier quel porno les amateurs du genre regardent…

    • Antoine 2.0

      Ce sont juste des statistique disponible sur le site en question, comme tous les ans. Là, Têtu en fait juste une analyse très légère : bref, rien de bien dramatique.

      • David Mamm

        Comme je dis, ce qui est sur un site porno reste sur le site porno.

        • Sin

          Je ne vois pas ce qui te choc il s’agit juste de stats ça ne vise personne en particulier et ça n’a aucunement pour but de nuire ou d’humiliation comme l’autre con d’Hanouna.
          C’est juste un constat(c’est neutre) et puis bon une grande partie de la populace matte du porno.

ads