Le Vatican a écrit à un couple gay, la catosphère en est toute secouée
Actualité

Le Vatican a écrit à un couple gay, la catosphère en est toute secouée


Tonis Reis, le président de l’association LGBT brésilienne Groupo Dignidad, a écrit au pape François en juin pour lui raconter le baptême de ses enfants. La réponse qu’il a reçu n’a pas plu à l’internet catholique.

Toni Reis et David Harrad forment un couple. Ils ont trois enfants âgés de 16 à 11 ans. Le 23 avril dernier, ils ont tous trois été baptisés dans la cathédrale de la ville de Curitiba, située dans le sud du Brésil. Peu après, Toni a décidé avec son conjoint d’envoyer au pape François une lettre expliquant au souverain pontife que leurs enfants, élevés par un couple de même sexe, étaient croyants et tenaient à être baptisés. Le tout accompagné de plusieurs photos de la famille…

« Le pape François souhaite à votre famille beaucoup de bonheur »

Peu après avoir l’envoi, Toni et sa famille partent en vacances pendant près d’un mois. Et en rentrant, ils trouvent chez eux une réponse provenant directement du Saint Siège.

Lettre envoyée et réponse reçue – c’est écrit noir sur blanc.

La réponse, qui porte la signature officielle et les armoiries du Vatican, dit transmettre les amitiés du pape, qui « leur souhaite beaucoup de bonheur », et « prie pour l’abondance de divines grâces dans leur famille » afin qu’ils « puissent vivre dans la foi comme enfants de Dieu et de l’Église ». Une photo dédicacée du pape François est également jointe dans l’enveloppe.

Contacté par le média LGBT Out, Tonis Reis se dit « extrêmement content d’avoir reçu ce message inattendu, pour nous et pour ce qu’il représente pour toutes les familles homoparentales ». La nouvelle fait beaucoup parler d’elle au Brésil et plusieurs médias reprennent l’histoire, tant et si bien qu’elle revient aux oreilles du Vatican.

 

À LIRE AUSSI :

Sébastien : « On peut être homo, catho et bien dans ses baskets »

« Une réponse standardisée »

Mais du côté du Saint-Siège, la réponse est toute autre. Celui-ci se dépêche de préciser que la lettre a été envoyée par l’assesseur à la Secrétairie d’État, le prêtre italien Paolo Borgia qui est chargé de s’occuper de la communication du Vatican. La Catholic News Agency, l’agence de communication officielle de l’Église, s’empresse également de publier un communiqué de presse spécifiant que cette lettre ne signifie absolument pas que le pape donne son approbation au couple :

Cette lettre est une lettre standardisée,

Cette lettre est le modèle standard de réponse de courtoisie que le Vatican envoie à toutes les personnes qui écrivent au pape et ce n’est donc pas une lettre [qui était] pensée expressément à leur égard…

Les représentants du Vatican arguent enfin que la lettre ne mentionne pas spécifiquement le nom de famille Harrad, ce qui constitue selon eux « une preuve supplémentaire que le secrétaire d’État ne savait pas qu’il s’agissait d’un couple homosexuel« .

Le Saint-Siège, récemment échaudé par les rumeurs de soirées orgiaques gays en son sein, continue de souffler le chaud et le froid vis-à-vis de la reconnaissance, de l’acceptation et de la tolérance (n’allons même pas parler de bénédiction) des couples homosexuels et de leurs familles.

 

À LIRE AUSSI :

Selon le pape François, « l’Église doit présenter ses excuses aux homosexuels »

Le pape François ment sur « la théorie du genre »

 

L’organe de communication du Vatican ne semble d’ailleurs plus savoir comment se dépêtrer de cette affaire que certains se sont empressés de percevoir comme une reconnaissance du couple et de la famille par le souverain pontife. En émoi, ils ont déclaré à Catholic New Agency :

Bien que dans le corps de la réponse il y a une référence à une bénédiction de la famille du destinataire, cette expression a en portugais un sens générique et ample équivalent à « toutes les personnes proches de vous… »

Bah voyons…

En 2015, le Vatican avait déjà dû clarifié un incident similaire. Ciro Benedittini, directeur adjoint du Bureau de presse du Vatican, confirmait qu’une lettre standard avait été envoyée à un couple de femmes qui avaient écrit le pape mais qu’il ne s’agissait pas d’une approbation du mariage homosexuel.

 

À LIRE AUSSI :

Krzysztof Charamsa : « Au Vatican, beaucoup sont homos ou en couple »

 

Le Pape François ne veut pas de l’union civile en Italie et il explique pourquoi

  • benji

    Quel bande d’imbéciles!

  • Skipwoof

    Pas étonnant… Le Pape ne cautionnera jamais que des enfants vivent sans Père ou mère (lesbien ou gay, donc). Il tient à l’équilibre qui s’est mis naturellement en place depuis des millénaires. C’est pas pour tout changer en 10 ans de société décomplexée.

    • Lucastagnett

      Ah bon, donc les parents élevant seuls leurs enfants sont gays ou lesbiens. Intéressant ce que tu dis !

      Tu n’y connais rien à l' »équilibre naturellement en place depuis des millénaires ». Il n’y a aucun équilibre, juste un joyeux chaos de différences que tu refuses de voir comme la plupart des religieux, et 10 ans c’est déjà trop à attendre de voir rétablie une acceptation des différences dont les humains auraient toujours dû faire preuve.

    • Patricia L

      J’aimerais en savoir plus sur ce fameux «  »équilibre naturellement en place depuis des millénaires » Une homme + une femmes et c’est tout. Ah non, sauf quand c’est un homme et plusieurs femmes, ses concubines, ses esclaves, les femmes de ses esclaves, ses prises de guerres, les filles qu’il a violées… et là, c’est juste ce que la bible recommande, sans parlez des multiples civilisations qui ont eu leur propre mode de vie. Heureusement que le Pape ou son ami imaginaire n’ont aucune autorité légal sur la vie que je mène.

    • benji

      10 ans que la société est décomplexée ? La révolution française et donc la création du divorce, n’aurait pas due avoir lieu lol

  • jay

    C’est curieux qu’ils ne pensent pas à donner mieux à sa fidèle catosphère que de la rigolade. Même pas pitié, même pas honte. Facile comme ça, comme des « bons » parents ils infligent à leurs « fils/filles » qui oseraient utiliser leur sens du discernement naturel de l’avaler et évidemment de se taire.

  • benji

    C’est quand même intéressant de savoir qu’au Vatican, on doit se justifier de traiter les familles « normalement » ! Il y a même un mec qui risque le licenciement … Entre notre démocratie « liberté, égalité, fraternité » et le Vatican, il y a un fossé énorme dont cet article nous permet de prendre conscience.

  • Patricia L

    Et pendant ce temps, l’Eglise américaine s’oppose à protéger leurs victimes de crimes et l’Eglise australienne continue à vouloir imposer « leur » vision du mariage et de la famille à tout le monde.

ads