10 podcasts LGBT qui vont faire du bien à vos oreilles
Culture

10 podcasts LGBT qui vont faire du bien à vos oreilles


Dans la frénésie du quotidien, quelques interstices de calme subsistent. Ces 10 podcasts LGBT-friendly sont parfaits pour les enrichir.

Sur le sable brûlant de vos après-midis à la plage, pour vos soirées d’été solitaires, dans le train qui vous amène en vacances ou pour que le retour soit moins douloureux, toutes les occasions sont propices à l’écoute du podcast. Un casque audio sur les oreilles, un smartphone dans la poche et ce média sonore en pleine expansion s’invite dans les interstices de votre quotidien. Un moyen d’entendre des récits, des histoires et des témoignages LGBT encore trop rares.

 

Avant le coming-out, le coming-in

Si classement il devait y avoir, il est certain que Coming-in trusterait la première place. Ce podcast proposé par Arte Radio est une pépite du genre. Toujours bouleversant, souvent délicat et parfois drôle, Coming-in vise juste. Raconté à la première personne, le processus de coming-in d’Élodie Font, autrement dit d’acceptation de son homosexualité, a de quoi résonner chez nombre d’entre nous.

À LIRE AUSSI :

Ecoutez « Coming In », le reportage qui raconte comment accepter son homosexualité

 

Peut-on aimer quelqu’un sans le connaitre ?

Depuis juin 2016, Slate.fr s’est lancé dans le podcast audio avec Transfert. Chaque semaine, une histoire de vie est racontée à la première personne. L’attentat du 13 novembre vu par un psy qui y a perdu un patient, les années d’otage de Serge Lazarevic, un échange d’appartement qui dérape, chaque récit est singulier et donne à entendre des bribes de vie. « Mathieu avait rêvé Ian, il n’était pas ce qu’il croyait » est de ceux là. Mathieu y raconte comment il est tombé amoureux de son voisin d’en face. Un récit énigmatique…

 

L’art du voguing

Les Nouvelles Vagues de France Culture avec Lasseindra Ninja et Kiddy Smile. Ce dernier fait partie de la ballroom scene qu’il décrit comme « un mouvement qui réunit les artistes LGBT Noirs et leur permet d’exprimer leurs modes de vie et leur art sans être jugé. » Kiddy Smile est l’auteur du flamboyant « Let a Bitch Know« . Au micro de Maylis Besserie, ils développent l’art du voguing, son histoire et sa place dans la culture queer, entre deux live.

 

À la dérive avec Fanny et Stéphanie du label Kill the DJ

À la dérive est une émission d’Aurélie Sfez diffusée sur les ondes de Nova. Sorte d’interview promenade, l’émission offre une balade avec un invité dans des lieux qui font écho à son histoires, à ses créations artistiques. En avril dernier, Aurélie Sfez déambulait aux côtés de Fanny Corral et Stéphanie Fichard qui portent le label queer indépendant Kill the DJ. L’occasion de revenir sur les lieux du mythique Pulp, temple des soirées lesbiennes de 1997 à 2007. Pour celles et ceux qui y ont passé des soirées forcément mémorables, cette dérive sera sans doute nostalgique; pour les autres, c’est un pan de l’histoire des soirées queer parisiennes à découvrir de toute urgence.

À écouter ici.

 

GreyPride, vieillir LGBT

Cette série proposée par France Culture fait la part belle, dans son deuxième volet, à la vieillesse des personnes LGBT. « Nous verrons avec le fondateur de l’association GreyPride, Francis Carrier, que des questions nouvelles attendent les pouvoirs publics : comment seront accueillis les couples homosexuels par des pensionnaires majoritairement hétérosexuels ? Faut-il former le personnel, ouvrir des maisons de retraite réservées aux lesbiennes, d’autres aux gays, d’autres encore aux personnes trans ? », annonce Virginie Bloch-Lainé qui signe la série.

 

Comment lutter contre l’homophobie en 2017 ?

Cet été, France Inter propose, de 9h à 10h tous les matins de la semaine, l’émission Dans quel monde on vit présentée par Giulia Foïs. Une heure d’échanges autour de problématiques contemporaines où les minorités ont régulièrement voix au chapitre. En juillet, l’une des émissions recevait Sullivan le Postec, réalisateur de la série Les engagés, et Océanerosemarie, réalisatrice de la comédie romantique Embrasse-moi !, autour d’une question : « Comment lutter contre l’homophobie en 2017 ? » Une émission riche de paroles trop rares.

 

Peut-on être amoureux de deux personnes en même temps ?

Transfert de Slate.fr a également produit le témoignage croisé de Lucile et Thomas. Couple de trentenaires avec enfants, ils racontent comment Lucie est tombée amoureuse de « M », une femme. L’histoire, tout en délicatesse, d’une couple qui s’aime de manière non-exclusive. Cet épisode est signé Agathe Le Taillandier.

 

« Toute ma vie sera une lutte »

À l’occasion de la Marche des fiertés, Hashtag, une émission de témoignages de France Culture, est allée à la rencontre des LGBT. La journaliste Valentine Letesse a rencontré deux jeunes lesbiennes, un·e non-binaire, le cinéaste Stéphane Gerard, le journaliste Lucas Armati et Anne Pauly, co-comissiaire du festival Loud & Proud. Des témoignages qui s’entrechoquent pour finalement s’accorder autour d’un slogan : « Soyez fièr·e·s ! »

Aimer à 20 ans

Sophie, 20 ans, est étudiante à l’école W. Dans le cadre d’un workshop du Live Magazine, elle a performé le récit de son premier amour. Un récit ponctué des insultes et réflexions déplacées qu’elle a dû subir en témoignant publiquement de son affection pour sa compagne.

 

Homomicro et Gouinement Lundi

Si vous ne connaissez pas encore la « plus ancienne émission de radio francophone consacrée à l’actualité LGBT » ou si vous avez loupé quelques épisodes de l’année, le temps est venu de rembobiner. Aux côtés de l’animateur Brahim Naït-Balk, plusieurs chroniqueuses et chroniqueurs abordent des sujets divers (l’actualité culturelle, les questions de société, de sexualité…). Diffusée depuis les studios de Fréquence Paris Plurielle chaque lundi soir à 20h30, l’émission propose aussi, chaque 4ème lundi du mois, sa version 100% lesbienne et bi avec Gouinement Lundi.

À LIRE AUSSI

Brahim : « Animer HomoMicro m’a permis de me construire et de m’identifier »

 

Couverture : Wikimedia Commons/Transcription de diffusions européennes dans une station d’écoute de CBS.

  • jay

    Très sympa, j’ai passé de bons moments parfois passionnants. Merci.

ads