Culture

Pink revient avec "What about us", un clip coup de poing


La chanteuse américaine revient avec le très politique « What about us », un hommage voilé aux victimes de l’attentat d’Orlando ?

L’expression des corps, leur douleur, leur colère. La perte du contact physique d’un être cher. L’amour, les sentiments qui se partagent et les corps qui s’entremêlent. « What about us », le dernier clip de la chanteuse queer Pink, regorge de ces émotions charnelles. Réalisé par Georgia Hudson et chorégraphié par le duo The Goldemboyz, la danse y occupe une place centrale. Saccadés, parfois presque robotiques, mais toujours puissants, les mouvements des danseurs sont hypnotiques.

« What about us » est le single de son 7ème album Beautiful Trauma, dont la sortie est prévue pour le 13 octobre prochain. Pink en a partagé la couverture sur son compte Facebook :

Un clip aux échos contemporains

Même si « What about us » n’est pas directement, ni ouvertement, un hommage aux victimes des attentats d’Orlando, certains éléments du clip renvoient clairement à cet événement tragique. Certains plans ne sont pas sans rappeler les images glaçantes du parking de la discothèque meurtrie :  une zone industrielle éclairée par les gyrophares des voitures de police; le désarroi de ceux qui, affalés sur le sol, observent des photos de leurs proches, les yeux dans le vide.

 

À LIRE AUSSI :

« Hands » : 24 artistes rendent hommage à Orlando

Attentat du Pulse à Orlando : le club gay va se réinventer pour ne pas oublier

 

5 ans après son dernier disque en solitaire, la chanteuse revient avec un morceau aux résonances contemporaines. Dans l’introduction du clip, des voix se mélangent. Certaines phrases ressortent distinctement et pourraient avoir été prononcées par des ultra-conservateurs de la droite américaine. Face à « tous les projets qui ont fini en désastre [« what about all the plans that ended in disasters ? » dans le texte]«  et à la qualification de « problèmes à résoudre » d’une partie de la population américaine, Pink répond :

Êtes-vous prêtes ? Moi, je le serai. Parce qu’il est l’heure de leur faire savoir que vous êtes prêts.
Are you ready ? I’ll be ready. Cause now it’s time to let them know you are ready.

Pink en appelle alors à ce que la « confiance » revienne et à ce que le « nous » l’emporte.

Toute ressemblance avec la politique actuelle des États-Unis ne semble donc pas si fortuite…

Le 16 août dernier, la chanteuse partageait notamment les propos de la Première ministre britannique, Theresa May, sur son compte Twitter.

C’est important que tous ceux qui occupent des positions à responsabilité condamnent les propos d’extrême-droite partout où nous les entendons.

Pour Pink, il semblerait que cette condamnation se glisse dans ses chansons.

  • Nelson

    Ce n’a rien a voir avec Orlando particulièrement. C’est sur la Liberté. C’est une critique aux gens et institutions politiques, relieuses, etc, qui manipulant les gens avec des fausses promesses en exploitant leurs besoins et manques pour les contrôler. Même le style de danse et les non-choreos montrent beaucoup d’individualité, de liberté personnelle.

  • Nelson

    Je viens de faire attention aux vues aériennes avec les lumières de la police; c’est tout à fait Orlando

ads