Aux États-Unis, les meurtriers homophobes peuvent plaider la « gay panic defense »

Fin août, l’Illinois s’est officiellement débarrassé de la « gay panic defense » derrière laquelle peuvent encore se glisser les meurtriers homophobes et transphobes dans 48 États. Dans trente États américains, l’orientation sexuelle d’une victime de meurtre peut constituer un caractère aggravant au crime; paradoxalement, c’est aussi une circonstance atténuante pour les coupables, sur la quasi-totalité du … Lire la suite de Aux États-Unis, les meurtriers homophobes peuvent plaider la « gay panic defense »